lundi 21 août 2017  
Persécutions    Connexion   
Persécutions... Réduire
Père Zakaria Boutros: "ennemi public n° 1 de l'Islam"?
PRIÈRE POUR LES ENNEMIS
Première « martyre chrétienne » en Arabie saoudite
Martyrs abandonnés. Le silence des institutions catholiques sur les persécutions des chrétiens
Campagne de presse contre les chrétiens en Algérie
Attentat dans une église de Bagdad: 58 morts et 78 blessés
Le prix à payer par Joseph Fadelle
"NOS" FRERES MUSULMANS ?
Les 4 chrétiens devant le juge ce 28/11 en Algérie
N'AYEZ PAS PEUR!
Les chrétiens sont les plus persécutés au monde
Persécution en Grande-Bretagne de musulmans devenus chrétiens
Des voix s'élèvent pour dénoncer la persécution des chrétiens
Harcèlement de la jeune Habiba Kouider
SILENCE!!! On tue des chrétiens en Inde, en Irak et...
Veillée de prière et de solidarité du 09/12/10
Informations sur les églises de BEJAIA par Mustapha
Situation des Chrétiens en Algérie
L'Algérie et la liberté de culte
Les Chrétiens du Nil ou les fidèles parmi les fidèles malgré la persécution
L'insulte, autre forme de persécution, en France même
"Is this Islam?" You decide
Nouveau carnage de chrétiens coptes en Egypte
La FIN du dialogue islamo-chrétien ?
En Iran les conversions au Christ Sauveur se multiplient
Directeur radié pour sa foi en Christ
Chrétiens d'Orient : les martyrs oubliés
Soudan appel à l'aide: chrétiens enlevés et crucifiés
La persécution des chrétiens aujourd'hui dans le monde
ALGERIE : ENTREE EN APPLICATION DES LOIS SUR LES CULTES NON MUSULMANS
Converti égyptien
Les autorités algériennes ne sont pas en reste
LETTRE DE MOUSSA SAYED À TOUS LES CHRETIENS
Un député Afghan demande l'exécution des chrétiens d’origine musulmane
3ème veillée de prière pour les chrétiens persécutés
Procès d'un Egyptien demandant d'être reconnu chrétien ce 2/09
Interview de MUSTAPHA KRIM, président de l'Eglise protestante d'Algérie
Persécution des chrétiens en Algérie (suite 3)
Jésus est musulman...?
Communiqué de Mustapha Krim, président de l'Eglise Protestante d'Algérie
appel
Pakistan: Viol et assassinats de femmes et de jeunes filles chrétiennes
Situation des chrétiens en Algérie
La persécution des chrétiens en Algérie, suite 2
Au Sri-Lanka qui persécute-t-on, au Maroc qui expulse-t-on?
Indonésie - Plus de 1.000 enfants catholiques du Timor Est « enlevés » et islamisés
Pauvre Algérie
Le pape dénonce les persécutions contre les chrétiens
Une église en Indonésie fait appel à l'ONU
Médias: "Affrontements interconfessionnels", "Incidents entre chrétiens et musulmans" = assassinat de chrétiens et églises incendiées
Pakistan: persécutions (Complément à l'article du 02/08/09)
Après le Pape, des évêques se prononcent clairement ALLELUIA!
Assassinat d'un chrétien syro-catholique malgré le paiement d'une rançon
Des croix couvertes de sacs poubelle en Tunisie
La persécution des chrétiens en Algérie, suite...
ASIA BIBI a passé son 2ème Noël en prison
Les Coptes encore et toujours...
Un prêtre face à la justice à Oran pour avoir célébrer...
La mort ou la fuite pour les chrétiens de Mossoul: silence médiatique et absence de prières pour les persécutés
L'assassinat en Turquie d'un prélat catholique
Le cardinal Tauran au Pakistan pour ASIA
Un jeune marocain chrétien, condamné à 30 mois de prison, est tabassé en prison
Un jeune copte égyptien est déclaré musulman puis apostat
TOUCHE PAS AU PASTEUR: LA YADJOUZ ! (Interdit)
Petite chronique des persécutions
Rassemblement de soutien aux chrétiens persécutés en Algérie et en terre d’Islam
Le cardinal Tauran : "La communauté chrétienne est la plus persécutée au monde"
L'acharnement sur les chrétiens d'Algérie vu par deux journalistes
Cent mille chrétiens sont assassinés chaque année en raison de leur foi
Regard kabyle sur les chrétiens en DHIMMITUDE
Pour faire diversion en Algérie, HARO sur les chrétiens...
N'ayez pas peur!
Un chrétien tué à Gaza
Deux chrétiens crucifiés en Côte d'Ivoire
Des étudiants menacés d’expulsion par l’Etat algérien
TROIS CHRETIENS CONDAMNES EN ALGERIE
Semaine Sainte et passion des chrétiens en Irak
Persécution ou arbitraire ?
Mgr Bernard Podvin : "N'oubliez pas les chrétiens d'Orient"
Le soutien d'un simple laïc à Saïd Moussa
ABDUL RAHMAN risque la peine de mort pour s'être converti au christianisme.
Pour soutenir les chrétiens persécutés, le 08/02/12
Cachez cette croix que ne saurait voir l'Islam
Persécutés ces coptes égyptiens scandent sans fin « Ieshua ! Ieshua ! »
Situation des chrétiens en terre d'Islam: 1-2-3 novembre 07 à 19h30
Liberté religieuse en Egypte
Persécution administrative en Algérie (Kabylie)
Nouvelles concernant la persécution des chrétiens
La MALAISIE n'est pas en reste dans la persécution des chrétiens
Notre ami le roi
Des évêques du Canada, de Belgique et de Suisse défendent les chrétiens persécutés
Une Saoudienne convertie au christianisme s'enfuit de son pays
Nigéria : début septembre, plus de 100 chrétiens assassinés
Au Maroc emmenez des euros mais pas des Bibles
Prions pour SIAGHI ABDELKRIM, Algérien d'Oran
Bilan 2012 d'actes de christianophobie en France
PAKISTAN - Couple chrétien enlevé et converti à l’islam : retenu en otage pour assassiner un autre chrétien considéré blasphémateur
Blocus d'un village copte égyptien par les salafistes. Ils exigent la destruction de l'église
Fatima, une Yéménite, déclarée folle à cause de sa conversion
Au Pakistan les assassins sont des héros...
Un musulman ne peut pas se convertir
MENACES sur les Coptes
Un martyr chrétien toutes les cinq minutes
Pakistan : un chrétien accusé de blasphème meurt en prison
Encore un assassinat de Coptes
Un observatoire contre la descrimination des chrétiens
En Egypte on menace de détruire des églises
Prescrire de tuer les apostats a permis à l'islam de survivre à Muhammad
N'oublions pas nos frères persécutés du Maroc
PAKISTAN - Viols et tortures sur des enfants chrétiens : "nettoyage ethnique et religieux"
Persécution d'un jeune imam converti au catholicisme
Enlevement à Khartoum d'une musulmane baptisée
CHRISTIANOPHOBIE
Nouvelles de la ligne de front des persécutions: Nigéria, Turquie, Égypte
Rumeur sur l'exécution du pasteur Youcef en Iran
Persécution toujours, au Pakistan encore
Soeur Raghida témoigne de la souffrance syrienne
Affrontements entre coptes, islamistes et police: 24 morts, 150 blessés
Oseront-ils exécuter Asia BIBI au Pakistan?
Les attaques contre le Christ se multiplient en France
Le sort des chrétiens en Égypte
Il y a des centaines d'ASIA BIBI au Pakistan
2 chrétiens du Pakistan abattus
Syrie. En zone jihadiste, les chrétiens sont soumis à plusieurs règles du pacte d'Umar
Le pape va canoniser les 800 martyrs d'Otrante
Pakistan: chaque année 700 jeunes chrétiennes sont enlevées et islamisées de force
SYRIE - Les chrétiens, cibles de bandes armées incontrôlées
Joseph témoigne à visage découvert
Fr Edouard Divry o. p. "Pour honorer le martyrologue interreligieux"
Le futur président islamiste d'Egypte dit aux Coptes:
Qui persécute, qui assassine, qui stigmatise les chrétiens
 Imprimer   
Titre de la rubrique Réduire

Persécution et combat spirituel

La persécution des chrétiens dans le monde, en particulier dans les pays musulmans appliquant plus ou moins la charia, fait que les nouvelles tombent presque chaque jour et il nous est difficile de les signaler. Nous croyons que l'un des blogues les plus exhaustifs sur la question est l'observatoire de la Christianophobie; auquel il est possible de s'abonner ou de recevoir un exemplaire gratuit.

 Imprimer   

Tous les articles | Archives | Recherche

mercredi 25 septembre 2013
Un jeune marocain chrétien, condamné à 30 mois de prison, est tabassé en prison
By NDK @ 17:53 :: 10219 Views :: 0 Comments :: Article Rating :: Informations, Persécutions...
 

- 1 Arrestation d'un jeune marocain pour prosélytisme chrétien à Taounate

L’ouverture religieuse du Maroc a des limites. Le libre exercice du culte pour les autres confessions n’est, souvent, garanti que pour les hommes et femmes nés de parents non-musulmans. En revanche, pour les Marocains souhaitant embrasser le christianisme ou une autre religion, ils risquent l’emprisonnement : entre six mois et trois ans.

Diffuser la foi chrétienne au Maroc est toujours réprimé par la loi. C’est un délit, selon l’article 220 du Code pénal. Un jeune, originaire de Taounate (80 km au nord de Fès), vient d’apprendre, à son corps défendant, cette réalité. Il est, depuis le mercredi 28 août, derrière les barreaux, dans la prison de Aïn Aicha (à 12 km de sa ville), pour prosélytisme chrétien.

Le vendredi dernier, il a été remis au parquet de la ville. Il est poursuivi en détention provisoire. Dans son édition d’aujourd’hui, le quotidien Assabah, rapporte que l’arrestation du mis en cause fait suite à des informations faisant état de tentatives de sa part en vue de séduire des jeunes de la région pour les convertir au christianisme.

Converti depuis plus de sept ans

Les autorités locales, ajoute la même source, ont mis le domicile du prévenu sous surveillance avant de procéder à une perquisition au cours de laquelle ont été trouvé plusieurs copies de l’Évangile et des CD, destinés à la distribution aux futurs fidèles. Assabah avance que le jeune de Taounate aurait avoué les délits que lui reproche le parquet.

Il aurait, également, déclaré que sa conversion au christianisme remonte à sept ans, déjà. Il aurait indiqué à la gendarmerie que grâce à l’entremise d’une radio étrangère, il aurait rencontré des Marocains et des étrangers, dont notamment un Américain, originaires de différentes villes du royaume, des chrétiens comme lui. Cette interpellation devrait être le prélude à une vague d’arrestation des personnes ayant eu des contacts avec l’ouvrier de Taounate.

Ébranler la foi du musulman est passible d’emprisonnement

Pour faire face aux campagnes de prosélytisme visant les Marocains, le législateur a conçu l’article 220 du Code pénal : « Est puni d'emprisonnement de 6 mois à 3 ans et d'une amende de 100 à 500 dirhams, quiconque emploie des moyens de séduction dans le but d'ébranler la foi d'un musulman ou de le convertir à une autre religion, soit en exploitant sa faiblesse ou ses besoins, soit en utilisant à ces fins des établissements d'enseignement, de santé, des asiles ou des orphelinats ».

Dans son dernier rapport 2013 sur les libertés religieuses dans le monde, le Département d’Etat américain estime, à 4000, le nombre de Marocains convertis au christianisme.

 

- 2 Trente mois de prison pour le jeune marocain accusé de prosélytisme chrétien

Le lundi nous avions consacré un article à l’arrestation d’un jeune marocain, accusé de diffuser la foi chrétienne. Il vient d'écoper, hier, de trente mois de prison. Devant la cour, le prévenu a avoué sa conversion au christianisme. Deux Américains figurent parmi ses contacts.

Sur certains dossiers, la justice marocaine opère avec une grande vitesse. Dans l’après-midi du mardi, le tribunal de première instance de Taounate a condamné un jeune de la région, mis en cause dans une affaire de prosélytisme chrétien visant à ébranler la foi d’un musulman, à deux ans et demi d’emprisonnement et 1500 dh d’amende. Et pourtant, le dossier est encore très récent, voire même trop.

L’arrestation du prévenu s’est produite, comme nous l'avions annoncé dans un précédent papier, le mercredi 28 août, deux jours plus tard, il est remis au parquet pour un complément d’interrogatoire et le mardi le verdict tombe. Un record.

Devant la cour, le jeune n’a pas nié les faits

Une sentence, plutôt, conforme à l’article 220 du code pénal qui prévoit des peines entre « six mois à trois ans et d'une amende de 100 à 500 dirhams » pour  quiconque emploie « des moyens de séduction dans le but de convertir » un musulman «  à une autre religion, soit en exploitant sa faiblesse ou ses besoins, soit en utilisant à ces fins des établissements d'enseignement, de santé, des asiles ou des orphelinats ».

Selon le site taounatenews.com, le marchand ambulant n’a pas nié, devant la cour, sa conversion au christianisme. Il s’est dit complètement convaincu des idées qu’il était en train de diffuser auprès des jeunes de la région. Pour mémoire, le mis en cause a adopté la même attitude lors de l’interrogatoire avec les gendarmes de la commune de Aïn Aicha ou chez le juge d’instruction.  

Deux Américains parmi les contacts du prévenu

Cette affaire de prosélytisme à Taounate n’a pas encore révélée tous ses secrets. Le prévenu a avoué, lors des différentes phases de l’enquête, être en contact avec deux ressortissants américains qui l’équipaient en livres et CD louant la foi chrétienne.

A quelques heures de l’annonce du verdict, est-il prématuré d’avancer que le parquet de Taounate lancera un avis de recherche et d’arrestation des deux étrangers ? Sachant que depuis l’éclatement de l’affaire de l’orphelinat d’Aïn Leuh, en 2010, les autorités marocaines privilégiaient l’expulsion en catimini des Américains et des Européens pris en flagrant délit de prosélytisme chrétien, notamment auprès de la population des montagnes de l’Atlas. A moins que la justice marocaine ne se contente des seuls Marocains qui ont eu des contacts avec le jeune de Aïn Aicha ?

- 3 Le jeune condamné pour sa conversion au christianisme passé à tabac en prison

Source

La famille du jeune marocain, condamné à 30 mois de prison, pour avoir embrassé le christianisme, vit isolée dans le village d’Ain Aicha. Les habitants les évitent. Un drame qui s’ajoute à l’incarcération de leur fils. Une détention qui se déroule dans de mauvaises conditions. Il a été tabassé par les autres détenus à cause de sa religion. Craignant pour sa vie, la direction de la prison l’a, finalement, mis dans une cellule individuelle.

La mobilisation internationale en faveur du jeune de Taounate converti au christianisme, ne faiblit pas. Une pétition adressée au roi réclamant son  intervention, afin de libérer M.B, ne cesse d'accueillir des adhésions à travers les cinq continents. « Sa Majesté le Roi Mohammed VI, protecteur des droits et libertés des citoyens, groupes sociaux et collectivités nous peuple marocain vous sollicitons pour la mise en place et la garantie de la liberté de culte et de conscience au Maroc », demande avec déférence les initiateurs de la missive dont l’objectif est d’atteindre les 5 000 signatures.

Pour le moment, ils n’ont pas encore passé la barre des 800. Ce matin, les derniers signataires de la pétition demandant la libération du Marocain, condamné par le tribunal de première instance de Taounate, à trente mois de prison pour s’être converti au christianisme, proviennent du Royaume Uni, de Belgique, de Gibraltar et de France. Un indicateur qui révèle l’étendue de la mobilisation. Les auteurs de la pétition pointent du doigt la responsabilité de Abdelilah Benkirane dans l’échec de la tentative, au printemps 2011, visant à inscrire la liberté de conscience dans la première mouture de la dernière constitution.

Au village de Aïn Aïcha, la famille du converti vit isolée

Les prochains jours, la cour d’appel de Fès, fixera une date pour le début du procès. Sa famille soutenue par « des avocats du siège central de Rabat et du barreau de Fès a déposé un recours », indique Mohamed Oulad Ayad, le président de l’AMDH de la région Fès.

« Il y a plusieurs zones d’ombres dans cette affaire », nous confie-t-il. « Pourquoi les forces auxiliaires de Aïn Aïcha ont-ils ligoté les mains de M.B lors de son interpellation ? C’est une pratique dégradante et humiliante pour le prévenu. Il n’y a pas que çà. Dès le premier jour de son incarcération à la prison, le jeune a été tabassé par les autres détenus à cause de sa religion. Dans ce cas, qui les a informés qu’il s’est converti au christianisme. Grâce à la mobilisation de l’AMDH, la direction du centre pénitencier a mis M.B dans une cellule individuelle par peur d’être victime d’un assassinat », poursuit-il.

Les membres de la famille du jeune marocain subit, également, une autre forme de torture. « Les autres villageois les évitent. Ils vivent isolée et rares sont les personnes qui s’approchent d’eux. Il s’agit là d’une autre forme de violence qui montre que la société marocaine ne reconnaît pas les autres confessions », déplore Oulad Ayad.

Comments
Only registered users may post comments.
Accueil  |  Bibliographie  |  Persécutions  |  FORUM général pour tous  |  Mère QABEL  |  CONTACT
  Confidentialité   Conditions d'utilisation Copyright 2006 Notre Dame de Kabylie