mardi 27 juin 2017  
Persécutions    Connexion   
Persécutions... Réduire
Père Zakaria Boutros: "ennemi public n° 1 de l'Islam"?
Première « martyre chrétienne » en Arabie saoudite
PRIÈRE POUR LES ENNEMIS
Campagne de presse contre les chrétiens en Algérie
Martyrs abandonnés. Le silence des institutions catholiques sur les persécutions des chrétiens
Attentat dans une église de Bagdad: 58 morts et 78 blessés
Le prix à payer par Joseph Fadelle
"NOS" FRERES MUSULMANS ?
Les 4 chrétiens devant le juge ce 28/11 en Algérie
Les chrétiens sont les plus persécutés au monde
N'AYEZ PAS PEUR!
Persécution en Grande-Bretagne de musulmans devenus chrétiens
Des voix s'élèvent pour dénoncer la persécution des chrétiens
Harcèlement de la jeune Habiba Kouider
SILENCE!!! On tue des chrétiens en Inde, en Irak et...
Situation des Chrétiens en Algérie
Veillée de prière et de solidarité du 09/12/10
Informations sur les églises de BEJAIA par Mustapha
L'Algérie et la liberté de culte
Les Chrétiens du Nil ou les fidèles parmi les fidèles malgré la persécution
L'insulte, autre forme de persécution, en France même
Nouveau carnage de chrétiens coptes en Egypte
"Is this Islam?" You decide
La FIN du dialogue islamo-chrétien ?
Chrétiens d'Orient : les martyrs oubliés
Directeur radié pour sa foi en Christ
Soudan appel à l'aide: chrétiens enlevés et crucifiés
En Iran les conversions au Christ Sauveur se multiplient
La persécution des chrétiens aujourd'hui dans le monde
ALGERIE : ENTREE EN APPLICATION DES LOIS SUR LES CULTES NON MUSULMANS
Converti égyptien
Les autorités algériennes ne sont pas en reste
LETTRE DE MOUSSA SAYED À TOUS LES CHRETIENS
Procès d'un Egyptien demandant d'être reconnu chrétien ce 2/09
Un député Afghan demande l'exécution des chrétiens d’origine musulmane
3ème veillée de prière pour les chrétiens persécutés
Interview de MUSTAPHA KRIM, président de l'Eglise protestante d'Algérie
Persécution des chrétiens en Algérie (suite 3)
Communiqué de Mustapha Krim, président de l'Eglise Protestante d'Algérie
Jésus est musulman...?
appel
Pakistan: Viol et assassinats de femmes et de jeunes filles chrétiennes
Situation des chrétiens en Algérie
La persécution des chrétiens en Algérie, suite 2
Au Sri-Lanka qui persécute-t-on, au Maroc qui expulse-t-on?
Pauvre Algérie
Indonésie - Plus de 1.000 enfants catholiques du Timor Est « enlevés » et islamisés
Une église en Indonésie fait appel à l'ONU
Le pape dénonce les persécutions contre les chrétiens
Pakistan: persécutions (Complément à l'article du 02/08/09)
Après le Pape, des évêques se prononcent clairement ALLELUIA!
Assassinat d'un chrétien syro-catholique malgré le paiement d'une rançon
La persécution des chrétiens en Algérie, suite...
Médias: "Affrontements interconfessionnels", "Incidents entre chrétiens et musulmans" = assassinat de chrétiens et églises incendiées
Des croix couvertes de sacs poubelle en Tunisie
ASIA BIBI a passé son 2ème Noël en prison
Les Coptes encore et toujours...
Un prêtre face à la justice à Oran pour avoir célébrer...
L'assassinat en Turquie d'un prélat catholique
La mort ou la fuite pour les chrétiens de Mossoul: silence médiatique et absence de prières pour les persécutés
Le cardinal Tauran au Pakistan pour ASIA
Un jeune copte égyptien est déclaré musulman puis apostat
Un jeune marocain chrétien, condamné à 30 mois de prison, est tabassé en prison
TOUCHE PAS AU PASTEUR: LA YADJOUZ ! (Interdit)
Rassemblement de soutien aux chrétiens persécutés en Algérie et en terre d’Islam
Petite chronique des persécutions
L'acharnement sur les chrétiens d'Algérie vu par deux journalistes
Regard kabyle sur les chrétiens en DHIMMITUDE
Pour faire diversion en Algérie, HARO sur les chrétiens...
N'ayez pas peur!
Le cardinal Tauran : "La communauté chrétienne est la plus persécutée au monde"
Cent mille chrétiens sont assassinés chaque année en raison de leur foi
Un chrétien tué à Gaza
TROIS CHRETIENS CONDAMNES EN ALGERIE
Des étudiants menacés d’expulsion par l’Etat algérien
Semaine Sainte et passion des chrétiens en Irak
Deux chrétiens crucifiés en Côte d'Ivoire
ABDUL RAHMAN risque la peine de mort pour s'être converti au christianisme.
Persécution ou arbitraire ?
Pour soutenir les chrétiens persécutés, le 08/02/12
Le soutien d'un simple laïc à Saïd Moussa
Cachez cette croix que ne saurait voir l'Islam
Situation des chrétiens en terre d'Islam: 1-2-3 novembre 07 à 19h30
Liberté religieuse en Egypte
Mgr Bernard Podvin : "N'oubliez pas les chrétiens d'Orient"
Persécutés ces coptes égyptiens scandent sans fin « Ieshua ! Ieshua ! »
Nouvelles concernant la persécution des chrétiens
Des évêques du Canada, de Belgique et de Suisse défendent les chrétiens persécutés
Notre ami le roi
La MALAISIE n'est pas en reste dans la persécution des chrétiens
Persécution administrative en Algérie (Kabylie)
Une Saoudienne convertie au christianisme s'enfuit de son pays
Nigéria : début septembre, plus de 100 chrétiens assassinés
Prions pour SIAGHI ABDELKRIM, Algérien d'Oran
Au Maroc emmenez des euros mais pas des Bibles
PAKISTAN - Couple chrétien enlevé et converti à l’islam : retenu en otage pour assassiner un autre chrétien considéré blasphémateur
Bilan 2012 d'actes de christianophobie en France
Blocus d'un village copte égyptien par les salafistes. Ils exigent la destruction de l'église
Au Pakistan les assassins sont des héros...
MENACES sur les Coptes
Un musulman ne peut pas se convertir
Fatima, une Yéménite, déclarée folle à cause de sa conversion
Pakistan : un chrétien accusé de blasphème meurt en prison
Un martyr chrétien toutes les cinq minutes
Encore un assassinat de Coptes
Un observatoire contre la descrimination des chrétiens
En Egypte on menace de détruire des églises
N'oublions pas nos frères persécutés du Maroc
Prescrire de tuer les apostats a permis à l'islam de survivre à Muhammad
PAKISTAN - Viols et tortures sur des enfants chrétiens : "nettoyage ethnique et religieux"
Enlevement à Khartoum d'une musulmane baptisée
Persécution toujours, au Pakistan encore
Rumeur sur l'exécution du pasteur Youcef en Iran
Nouvelles de la ligne de front des persécutions: Nigéria, Turquie, Égypte
CHRISTIANOPHOBIE
Les attaques contre le Christ se multiplient en France
Affrontements entre coptes, islamistes et police: 24 morts, 150 blessés
Oseront-ils exécuter Asia BIBI au Pakistan?
Persécution d'un jeune imam converti au catholicisme
Le sort des chrétiens en Égypte
Soeur Raghida témoigne de la souffrance syrienne
Il y a des centaines d'ASIA BIBI au Pakistan
2 chrétiens du Pakistan abattus
Le pape va canoniser les 800 martyrs d'Otrante
Pakistan: chaque année 700 jeunes chrétiennes sont enlevées et islamisées de force
Syrie. En zone jihadiste, les chrétiens sont soumis à plusieurs règles du pacte d'Umar
SYRIE - Les chrétiens, cibles de bandes armées incontrôlées
Joseph témoigne à visage découvert
Qui persécute, qui assassine, qui stigmatise les chrétiens
Le futur président islamiste d'Egypte dit aux Coptes:
Fr Edouard Divry o. p. "Pour honorer le martyrologue interreligieux"
 Imprimer   
Titre de la rubrique Réduire

Persécution et combat spirituel

La persécution des chrétiens dans le monde, en particulier dans les pays musulmans appliquant plus ou moins la charia, fait que les nouvelles tombent presque chaque jour et il nous est difficile de les signaler. Nous croyons que l'un des blogues les plus exhaustifs sur la question est l'observatoire de la Christianophobie; auquel il est possible de s'abonner ou de recevoir un exemplaire gratuit.

 Imprimer   

Tous les articles | Archives | Recherche

dimanche 29 mai 2011
Interview de MUSTAPHA KRIM, président de l'Eglise protestante d'Algérie
By Administrateur @ 16:47 :: 12746 Views :: 0 Comments :: Article Rating :: Persécutions...
 

C'est un article qui fera date. Merci à la Dépêche de Kabylie

Mustapha Krim, président de l’Eglise protestante d’Algérie à La Dépêche de Kabylie

« Nous ne voulons pas de religion d’Etat »

Mustapha Krim est président de l’Eglise protestante d’Algérie visée récemment par un arrêté d’interdiction pris par le wali de la wilaya de Bejaia. En plus de cette contingence, l’interview déroule le sombre quotidien fait aux protestants d’Algérie et à tous les cultes minoritaires. Des questions que les artisans du chantier en cours de réformes tous azimut ne peuvent qu’utilement écouter


Entretien réalisé par Boualem Slimani et Mohamed Bessa :


La Dépêche de Kabylie : Les autorités de la wilaya de Béjaïa viennent d’ordonner, conformément à un arrêté du wali datant du 08 mai courant, la fermeture définitive de toutes les églises protestantes de la wilaya. Que vous reproche-t-on
Mustapha Krim : Je dirai, à ma connaissance, rien de particulier. Ils veulent fermer d’une manière définitive nos communautés ! C’est ce que stipule l’arrêté. Pour quelle raison ? On nous dit que nous ne sommes pas en règle avec le décret de 06/03 de 2006. Donc, pour nous, c’est du n’importe quoi dans la mesure où ce décret, dès qu’il est paru, nous y sommes conformés. Nous avons cherché à savoir et finalement nous nous rendons compte que c’est de la diversion, on nous fait tourner en rond. On nous oriente vers le ministère des Affaires religieuses qui, lui, nous oriente vers le ministère de l’Intérieur et, ce dernier, ne nous reçoit pas. En avril de l’an dernier, nous y avons rencontré un fonctionnaire à qui nous avons montré nos documents, et il nous a dit : « je ne vois rien d’irrégulier là-dedans, faites votre Assemblée générale, vous me ramenez le PV de l’AG ordinaire et puis je vous mettrais des cachets pour les quatre prochaines années ». Deux mois après, nous étions repassés, après notre Assemblée générale, et curieusement ce fonctionnaire avait démissionné et plus personne ne voulait nous recevoir. On nous a demandé tout simplement d’envoyer notre PV par la poste, parce qu’ils ne veulent pas nous donner de reçu. J’estime que c’est vraiment se moquer de la République, c’est-à-dire que, quand on n’est pas capable de délivrer un accusé de réception pour un document, ça veut dire que l’on ne respecte pas soi-même la loi.

Dans le communiqué que l’EPA a rendu public, le 22 mai dernier, vous avez parlé d’ « acharnement sur les églises protestantes en Algérie ». Qu’entendez-vous par cela ?
L’acharnement est une réalité. A chaque fois que nous bougeons le petit doigt, on est derrière nous. Même au niveau de la surveillance. Par exemple, on a toujours des agents de sécurité dans le cadre de nos cultes. Bon, nous n’avons rien contre cela dans la mesure où s’ils sont là pour entendre la Parole tant mieux, mais nous savons très bien que derrière notre dos, il y a un tas de rapports qui se font. Alors, à chaque fois que nous avons un invité, pour peu qu’il soit un invité étranger, d’Europe ou d’Egypte, il faut qu’on se charge à leur donner toutes les précisions sur son identité…etc. Finalement, après une concertation dans notre conseil, nous nous sommes rendu compte que la plupart des gens pour lesquels nous avons transmis des renseignements précis, font l’objet d’un refus systématique de visas d’entrée en Algérie. Donc, apparemment, on cherche à nous isoler de nos confrères et des protestants d’outre-mer.

Selon les autorités du pays, l’ordonnance 06/03 de 2006 a été conçue pour règlementer l’exercice du culte autre que musulman. Après six ans de sa promulgation, vous attendez toujours la régularisation de votre situation. Pourquoi ce retard ?

Bon, pour ce qui est de l’origine de cette loi de 2006, en fait c’est une loi qui a été mise au point en Egypte. C’est une loi « made in Egypte » qui a été établie par rapport aux problèmes qui existent au Moyen Orient. Là-bas, ce n’est pas une petite minorité de chrétiens mais c’est le quart de la population. Donc, ils ont leurs propres problèmes. Là-bas ,les églises sont historiques avec leurs propres traditions. Chez nous, il y a des églises dynamiques, protestantes en propre. Donc, les autorités algériennes travaillent en conformité avec les autres pays Arabes. Ils nous ont ramené cela chez nous parce que , soit disant, il y avait un vide juridique par rapport aux chrétiens algériens. Ce qui est d’une certaine façon vrai : par exemple, il y a un Code de la famille pour les musulmans, et il n’y a rien de prévu pour les chrétiens. En tant que chrétiens, nous sommes quand même libres de donner les prénoms que nous voulons à nos enfants, et jusqu’à preuve du contraire ce n’est pas possible. On nous met devant des impossibilités. Dans certaines mairies comme à Tizi Ouzou, ils sont vraiment intransigeants. Ils exigent des certificats de Baptêmes et même avec cela , parfois ils refusent. Nous, nous ne voulons pas de chariâa, de religion d’Etat, c’est contraire à nos principes. Maintenant, pourquoi cette loi a été promulguée ? Si je me souviens bien il y avait que Louiza Hanoune qui s’était abstenu au Parlement, et il parait que tous les partis politiques ont laissé passer cette loi comme une lettre à la poste sans protester et sans rien faire. Donc, la situation est critique, ils islamisent, ils islamisent, et ils accusent les autres de ce qu’ils font eux-mêmes. On nous accuse d’évangéliser, que je sache, nous n’avons pas de clochers dans tous les coins de rues, nous n’avons pas les moyens audio-visuels qu’ils ont, c’est-à-dire la télé et la radio. On n’a jamais accepté de nous donner la parole, tout simplement. En somme, cette loi de 2006 est un instrument pour taper sur les chrétiens et s’en servir à chaque fois que l’on veut faire diversion…

Vous avez, il quelques mois, déposé plainte contre les autorités de la wilaya, l’UGTA, la mairie de Béjaïa pour la récupération du Temple protestant sis aux boulevard Bouâouina, et que vous dites revient de droit à l’EPA. Est-ce que vous pensez qu’il y a un lien entre cette plainte et l’arrêté du wali ?
Pour savoir s’il y a un lien effectif, je pense qu’il faudrait s’adresser à monsieur le wali, puisque c’est à lui de dire qu’est-ce qu’il le dérange là-dans, mais de toute façon, l’affaire est en justice, et normalement on ne commente pas les affaires de justice. Mais, je vais vous donner un petit historique sur le sujet. C’est l’église évangélique réformée de Béjaïa qui a été fondée en 1922 qui était établie à cet endroit et qui a fonctionné jusqu’en 1973.
Ce temple a été remis à l’église réformée d’Algérie qui s’est transformée en 1974 en Eglise protestante d’Algérie (EPA). Donc, de plein droit, par affiliation, ce Temple nous appartient et il est inscrite à la conservation foncière. J’ai commencé à faire des démarches en 2003, , je me suis adressé d’abord au wali qui ne m’a jamais répondu. J’ai fait au moins huit lettres de demandes d’audiences aux walis précédents. Une seule fois ,on m’a reçu et c’était un de ses adjoints qui m’a reçu, il a rempli un petit dossier et puis, depuis plus aucune nouvelle. Nous avons vu avec le ministère des Affaires qui a diligentée une affaire. On m’avait dit que si cela concerne les Waqfs…etc., pas de problèmes, on peut récupérer çà et vous remettre ce temple. Finalement, l’enquête a déterminé que ce temple est une propriété qui appartient à l’association de l’Eglise réformée qui est devenue aujourd’hui l’Eglise protestante d’Algérie. Donc, c’est une propriété privée qui appartient à une association, et donc c’est à nous de réclamer nos droits et le ministre des Affaires religieuses ne peut en aucun cas intervenir dans ce cadre privé. Nous avions pensé qu’à l’amiable nous arriverons à des résultats. Finalement, et je crois que c’était le directeur des domaines qui m’avait dit : « M. Krim, je vais vous donner un conseil. Si ce n’est pas le juge qui va donner la consigne de dire remettez ce temple à telle association, nous, de notre côté, nous ne pouvons pas bouger ».. Sur son conseil, nous avions effectivement esté en justice la mairie, la wilaya, la conservation foncière et l’UGTA. Apparemment, la plupart d’eux se sont désistés en disant que nous ne sommes pas concernés. Reste la wilaya, puisque c’est elle qui s’est accaparé les locaux en 1973 pour les remettre à l’UGTA. Il se trouve qu’à cette époque, le dernier Pasteur en fonction est tombé gravement malade et dû être rapatrié en France. Ils ont tardé à le remplacer et finalement ils ont fait main basse sur cette propriété depuis.

A El Watan, le wali a déclaré que c’est à vous « de savoir ce qui (vous) manque pour se conformer à la loi en vigueur », quelle est votre réaction ?

Je ne sais pas s’il plaisante ou quoi, mais en tant que premier responsable de la wilaya de Béjaïa, c’est quand même à lui de dire clairement ce qui ne va pas et pourquoi. Je lui rappelle qu’il est chargé d’assurer notre protection. Moi; j’ai plutôt l’impression qu’il est en train d’allumer la mèche pour nous monter, soit contre les musulmans ou la population. Je pense que son travail est de définir la loi et de nous adresser justement les requêtes qu’il faut pour nous conformer à cette loi. Mais, j’aimerais déjà dire que nous n’avions pas attendu le remplacement du wali pour nous mettre au travail. Depuis 2006, nous avions adressé aux services de sécurité une lettre bien claire et transparente signalant tous nos lieux de culte leur faisant mention que nous avons fait notre possible pour être en conformité. Tous nos lieux de cultes sont vraiment bien indiqués avec des plaques signalétiques à l’extérieur. Maintenant, s’ils veulent jouer la petite bête, moi; je dirai que j’ai un agrément en bonne et due forme qui n’est invalidable que par voie de justice.

Vous avez été reçu, suite à cet arrêté, par le ministère des Affaires religieuses. Que vous a-t-on dit ?

Il était question que le ministre des Affaires religieuses nous reçoive mais il y avait beaucoup de personnalités dans son bureau. Son représentant était très étonné de ce qui s’est passé. Il a pris le téléphone devant nous et il a appelé le ministère de l’Intérieur et personne n’était informé de ce qui se passait. Donc, apparemment c’est une initiative personnelle du wali puisque les autres ne sont pas informés. Et je dirai même que dans la notification il y a beaucoup de vices de formes. Nous voyons paraitre, par exemple, que cet arrêté s’adresse à toutes les communautés sur le territoire national !
C’est écrit en toute lettre. Je ne vois pas comment un wali peut prendre des décisions au niveau national. Je pense que c’est à lui de revoir sa copie. Et, s’il veut nous recevoir, je suis prêt à le rencontrer et à parler non seulement de vive voix mais avec des papiers et en parler dans la transparence et la clarté à ce qu’il attend de nous et de ce que nous attendons de lui.

Est-ce que vous avez vraiment l’intention de vous soumettre à cet arrêté ?
Bon, déjà le commissaire principal a refusé de me remettre cet arrêté. La notification que j’ai reçue est pleine d’irrégularités, et je n’ai d’autant pas l’intention de m’y soumettre. Nous allons continuer nos cultes comme d’habitude et merci à tous ceux qui nous soutiendront de près ou de loin d’une manière pacifique et vraiment nous comptons sur la providence de Dieu pour nous sortir de cette impasse.

On vous laisse le soin de conclure…
Moi ,je dirai à monsieur le wali, que Dieu vous bénisse et qu’il puisse vous aider à faire la lumière dans cette situation et à remplir le rôle pour lequel vous avez été nommé.

B. S. / M. B.

Page précédente | Page suivante
Comments
Only registered users may post comments.
Accueil  |  Bibliographie  |  Persécutions  |  FORUM général pour tous  |  Mère QABEL  |  CONTACT
  Confidentialité   Conditions d'utilisation Copyright 2006 Notre Dame de Kabylie