Blog du fondateur

  vendredi 28 avril 2017  
Autres rubriques » Expression/Awal    Connexion   
Expres/Awal Réduire
Père Zakaria Boutros: "ennemi public n° 1 de l'Islam"?
Réponse d'un kabyle chrétien à l'arrogance de certains messages
APPEL des CHRETIENS du monde MUSULMAN
Cédre répond à l'affirmation d'un intervenant du forum "Les Kabyles ne sont pas des chrétiens"
Réponse globale aux nombreux courriels reçus réfutant les bases de la révélation chrétienne
Le Christianisme est-il d'origine divine ou satanique...(3 pages)
Neuvaine par saint Augustin : du 20 au 28 août
"La Bible a-t-elle annoncé la venue de Mohammed?", analyse d'un livre souvent cité sur les sites islamiques
Dialogue islamo-chrétien. Approche réaliste et objective. Approche idéaliste et subjective
Martyrs abandonnés. Le silence des institutions catholiques sur les persécutions des chrétiens
1er PÈLERINAGE À PAVIE auprès des reliques d'AUGUSTIN
Jésus et Muhammad
La SHAHADA et le Cardinal
MORT D'UN TÉMOIN DE L'EGLISE PERSÉCUTÉE
Les convertis issus de l'islam et l'avenir religieux de l'Europe
Dialogue interreligieux. Le Vatican dessine les lignes directrices. Déclarations diverses
N'AYEZ PAS PEUR!
Les chrétiens sont les plus persécutés au monde
"Islam. Doctrine de l'abrogation" par Père Zakaria BOUTROS
Marie-Thérèse Urvoy:"Le dialogue islamo-chrétien: du principe à la réalité"
L'EVANGILE [à] contre CORAN
A propos des conférences de Dominique URVOY et Tariq RAMADAN à l'Institut du Monde Arabe (IMA), le 19/02/09
MARIE est apparue en Egypte le 11/12 - 16/12 et 22/12
Va en Enfer Notre-Dame de Kabylie !
Père Zakaria Boutros: La justice de Dieu, Sa miséricorde et le concept de la Rédemption
Réponses du père François Jourdan aux questions de Moh-Christophe Bilek
Le Service des Relations avec l'Islam et les persécutions antichrétiennes
DISPUTATION avec les islamistes, principes de charité
Réponse du père François Jourdan à la recension critique du père Borrmans
Dominique et Marie-Thérèse Urvoy: "Soufisme"
Al Jazeera Network: en Afrique, chaque jour 16.000 musulmans quittent l'islam
LETTRE OUVERTE A JESUS CHRIST pour Son Eglise en France
Réflexions autour la présence de représentants de l'Église aux rencontres 2012 de l'UOIF
Un événement unique: 1968-1971 la Très Sainte Vierge apparaît en Egypte et est photographiée
Attaques médiatiques contre le Père Zakaria Boutros
Le séminaire islamo-catholique de Rome et l'Appel des Chrétiens du Monde Musulman
Chrétiens et musulmans quel avenir ensemble?
Dialogue interreligieux ou dialogue interculturel
LA CRÉDULITÉ DE CERTAINS CATHOLIQUES EST SIDERANTE!
Chrétiens d'Orient : les martyrs oubliés
Respect au Pape
Les contradicteurs islamistes se lâchent...puis se fâchent
Mon Dieu que vous seriez petit si je vous comprenais !
La lettre du père Antoine Moussali
Acharnement médiatique contre l'Eglise. Dénonciation de Mgr Rey. Annonces prophétiques
Danielle Pister-Lopez: "Des Hommes et des dieux. Quels hommes? Quels dieux?"
LOURDES, MARIE et les MUSULMANS 1ère partie
Conversion à l'Islam ?
Le père Christophe Roucou a béni des convertis ex-musulmans
AU ROI DU MAROC PAR RACHID, PASTEUR MAROCAIN
 Imprimer   
Titre de la rubrique Réduire

EXPRESSION/AWAL

Ce site a été conçu dés le départ dans le but de donner la parole aux convertis venus des traditions musulmanes, qui ont forcément un point de vue différent sur la religion qu'ils ont quittée pour adhérer à Jésus Christ et à Sa Bonne Nouvelle (Èvangile signifiant cela). Toutefois les hérétiques qui s'ingénient à concilier la foi islamique et la foi chrétienne nous évitent, et nous sont même hostiles parce que nous déclarons qu'il faut abjurer l'islam pour être chrétien.

Jésus est venu pour NOUS SAUVER, nous libérer. Mais de quoi? Des ténèbres et du péché, pour faire de nous ses frères et des enfants de Dieu. Assurément la doctrine islamique s'est constituée dés le début contre la Rédemption et ne veut pas entendre parler du Dieu d'Amour. Alors disons-le à tous, car c'est là notre foi : le Christ revient dans la gloire pour juger les vivants et les morts, y compris Mahomet.

Celui qui a entendu prêcher l'Evangile et ne confesse pas que Jésus est Seigneur et Fils de Dieu n'est pas son disciple et goûtera à la colère de Dieu: c'est l'Ecriture qui le dit pas le fondateur de ce site. Quant à ceux, prêtres ou simples baptisés, qui renient le Christ devant les hommes, nous savons ce que Jésus en dit: Lc 12, 8-9

Diffuser   Imprimer   
 
RéduireLes articles de la rubrique
 
  
dimanche 11 août 2013
Respect au Pape
Publié par Muhend-Christophe Bibb le dimanche 11 août 2013 / 18:23 :: 14773 Vues ::Article Rating:: Informations, Expression - Awal

Aimer et respecter le Pape, cela passe par sa défense parfois (voir l’article publié le 27/07), mais également par l'obligation de lui dire ce que je pense puisqu'il est « le premier serviteur de tous ses frères ».

Or, selon moi, nous, les néo-chrétiens qui avons quitté l’islam, faisons partie de « ses » frères.

Bien mieux nous sommes membres du Corps du Christ autant que le Pape qui, quoi que successeur de st Pierre, n’est qu’un de ses membres et non la tête qui est le Christ.

Pour le reste, qui peut contester que nous aimons les musulmans plus que le Pape, nous qui vivons souvent au milieu d'eux, qui pouvons vraiment les appeler « frères », tandis qu'il n'en a aucun dans sa famille?

Deuxième question: s'il est AUSSI mon pape, n'ai-je pas le droit de lui dire de tenir compte de moi, Mohammed-Christophe, et de tous ceux qui ont mis leur vie en péril en quittant l'islam, quand il parle avec les responsables musulmans?

C’est pour cette raison que j’ai été à l’initiative d’une demande, adressée à son prédécesseur, afin qu’il nous reçoive en délégation, une délégation de convertis issus de l’islam il va sans dire.

Cette demande a été renouvelée au Pape François. J’ignore si elle lui ait parvenue, quoique je doute qu’il nous reçoive.

 

Mais je reviens aux messages du Pape à l’occasion du début et de la fin du Ramadan.

J’ai quelque peu réagi après le premier message du 10/07/13, officialisé le 2/08 : voir la 2ème page.

Mais c’est dans son second message, du 11/08/13, après que l’Aïd fut passé, que j’ai été estomaqué par sa formule de « nos frères » (voir le texte complet en 3ème page) :

"Je voudrais adresser un salut aux musulmans du monde entier, nos frères, qui ont il y a peu de temps fêté la conclusion du mois de Ramadan"

Si les musulmans sont « nos frères » il devrait donc, à juste titre, les exhorter à ne pas se gêner, s’ils le souhaitent, à quitter l’islam en devenant chrétiens.

Ou, si cette fraternité est basée sur tous les prophètes, depuis Adam, en passant par Moussa (Moïse) et Issa (Jésus), jusqu’à Muhammad, encourager les catholique à se faire musulmans.

Bref inviter les responsables musulmans, dont le roi d’Arabie, gardien des lieux saints de l’islam, à créer la dernière religion monothéiste, provisoirement intitulée « islamo-catholique » ?

 

On va penser que je suis dur, mais c’est que je parle, encore une fois, en tant que converti de l’islam, lequel par la charia nous refuse le droit de le quitter et de suivre le Christ.

Il ne s’agit pas de lui reprocher de souhaiter un « bon Aïd » aux musulmans. Sauf que ce n’est pas nouveau : les chrétiens d’Orient souhaitent à leurs voisins musulmans un « bon Aïd » depuis des lustres, partagent avec eux les friandises du repas copieux qui est servi à cette occasion.

Tout comme nous, bien qu'apostats de l’islam, le faisons à chaque fête de l’Aïd, puisqu’il y en a deux.

Tout comme le pape copte le fait au nom des chrétiens coptes d’Égypte, depuis des siècles.

Si le Pape François le fait dans cet esprit, il faudrait qu’il souhaitât une bonne fête aux Chinois pour leur nouvel an, aux Juifs pour Roch-Hachana, aux Indous, aux Bouddhistes, etc.

Pourquoi les seuls musulmans bénéficieraient-ils de sa sollicitude ?

S’il le fait, plus probablement, pour préserver et aider les « déjà-chrétiens » d’Orient, persécutés, assassinés, expulsés ou en fuite, dont le sort est dénoncé peu ou prou par beaucoup de monde, c’est également louable. Mais cela a déjà été essayé par ses prédécesseurs ; par nombre d’évêques et de prêtres sans que cela ne produise un quelconque résultat. Même que des musulmans sincères l’ont fait, bien que pas suffisamment, selon moi. L’exemple le plus célèbre étant celui de l’émir Abdelkader, qui a sauvé de nombreux chrétiens en Syrie…

 

Toutefois, et c’est ce qui me fait réagir, c’est que le Saint-Père ne semble pas se préoccuper des musulmans qui veulent devenir chrétiens.

Qui en parle, qui ose aborder la question avec les « chers » responsables musulmans acceptant de dialoguer ?

Le cardinal Tauran ?

Le père Christophe Roucou ?

Qui en parle ouvertement, pour simplement dire que, dans l’Église, ils sont considérés comme des membres à part entière du Corps du Christ ?

La défection de Magdi-Cristiano Allam, apporte la preuve du contraire, agacé sans doute par ces discours convenus et mielleux qui ne règlent rien !

Je voudrais bien qu’on me cite tel prêtre ou tel évêque qui a eu l’audace de parler de nous.

Laissons de côté Sa-Sainteté, sur ce sujet, qui doit prendre des précautions.

Le seul qui l’a fait est le prêtre des Minguettes, Christian Delorme, et pour dire quoi ? Ceci dans le Monde du 4/06/2008 : "L'Algérie n'est pas antichrétienne, il est nécessaire d'entendre ce que nous disent les autorités algériennes et une partie de la population à propos de ces musulmans algériens devenus chrétiens ; ce qui fait fondamentalement l'unité de l'Algérie, c'est son islamité ; ces conversions nous rappellent les méthodes des coloniaux ; les chrétiens évangéliques agissent selon une stratégie américaine ; enfin, il semble dangereux d'évangéliser en terre d'Islam car un peuple risque d'être déchiré".

Cinq ans après les Algériens de Kabylie viennent de faire la démonstration du contraire, à savoir que la liberté de conscience et de culte est à inventer en islam, en Algérie comme ailleurs dans le monde musulman.

Si les conversions au christianisme ne conviennent pas, au demeurant, peut-être que ce genre de "prêtres", si précautionneux, accepteront-ils de soutenir les athées et autres agnostiques dans leurs revendications ?

Du reste ces non-croyants sont tout aussi respectables que les croyants aux yeux de Dieu, non ? N’est-Il pas aussi leur Créateur pour ne pas dire leur Père ?

Pourquoi le Pape François n’aurait pas de considération à leur égard, tout autant que pour les musulmans de bonne volonté ?

En tout cas, moi, je les considère aussi comme des frères : je dialogue avec les croyants musulmans comme avec les non-croyants musulmans que je connais, en Algérie aussi bien qu'en France, et leur souhaite à tous le plus grand bien, à savoir de connaître Jésus Christ. Je prie même pour cela, Dieu m'en est témoin.

 

Pour toutes ces raisons, je déclare, devant mon Seigneur et mon Dieu, que c’est la dernière fois que j’aborde publiquement cette affaire.

Car l’affaire de l’islam est une affaire qui nous dépasse tous.

Et je ne sache pas que quiconque ait reçu mission de l’Esprit Saint pour la traiter.

Mais peut-être que le Pape François sera guidé et inspiré, par l’Esprit justement, pour trouver un début de solution aux problèmes épineux que pose le fondamentalisme musulman.

Je lui souhaite de pouvoir peser sur les autorités pakistanaises, pour libérer au moins Assia Bibi.

De pouvoir faire respecter la liberté de culte chrétien en Arabie Saoudite pour les milliers de chrétiens qui y travaillent.

D’intervenir pour arrêter l’effusion de sang des chrétiens au Nigéria par la secte Boko Haram…

 

Cependant, selon moi, la religion musulmane ne sera réglée que par Dieu, à cause du sang innocent versé, étant donné son importance et sa gravité, étant donné qu’elle touche à Sa Majesté :

Celui qui croit au Fils de Dieu a le témoignage de Dieu en lui-même. Celui qui ne croit pas au Fils fait Dieu menteur, parce qu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à l’égard de son Fils.(1Jn 5,10)

Ce n’est pas rien de faire de Dieu un menteur !

 

Page précédente | Page suivante
Commentaires
Par Muhend-Christophe Bibb le jeudi 15 août 2013 02:22
Le 13/08 par Josiane:
cette phrase dans le dernier article sur le pape ne me parait pas correcte : "Or, selon moi, nous, les néo-chrétiens qui avons quitté l’islam, faisons partie de « ses » frères, à tout le moins, dans la mesure où les musulmans le sont aussi d''après lui." la tournure semble montrer que vous êtes musulmans ... ce que vous n''êtes plus. Vous êtes nos frères chrétiens pas nos frères musulmans.. En de prière

 
 
Accueil  |  Bibliographie  |  Persécutions  |  FORUM général pour tous  |  Mère QABEL  |  CONTACT
  Confidentialité   Conditions d'utilisation Copyright 2006 Notre Dame de Kabylie   
In view of this replica watches uk, this table is replica rolex only suitable for daily inconvenience diving buyers, say exaggeration point seems to swiss replica watches be able to bring dinner, in replica watches addition to elegant and low-key red gold material, reduced to 42 mm case is also more suitable for everyday wear.