Blog du fondateur

  mercredi 28 juin 2017  
Autres rubriques » Expression/Awal    Connexion   
Expres/Awal Réduire
Père Zakaria Boutros: "ennemi public n° 1 de l'Islam"?
APPEL des CHRETIENS du monde MUSULMAN
Réponse d'un kabyle chrétien à l'arrogance de certains messages
Cédre répond à l'affirmation d'un intervenant du forum "Les Kabyles ne sont pas des chrétiens"
Réponse globale aux nombreux courriels reçus réfutant les bases de la révélation chrétienne
Le Christianisme est-il d'origine divine ou satanique...(3 pages)
Neuvaine par saint Augustin : du 20 au 28 août
"La Bible a-t-elle annoncé la venue de Mohammed?", analyse d'un livre souvent cité sur les sites islamiques
Dialogue islamo-chrétien. Approche réaliste et objective. Approche idéaliste et subjective
Martyrs abandonnés. Le silence des institutions catholiques sur les persécutions des chrétiens
1er PÈLERINAGE À PAVIE auprès des reliques d'AUGUSTIN
Jésus et Muhammad
Les convertis issus de l'islam et l'avenir religieux de l'Europe
La SHAHADA et le Cardinal
MORT D'UN TÉMOIN DE L'EGLISE PERSÉCUTÉE
Dialogue interreligieux. Le Vatican dessine les lignes directrices. Déclarations diverses
Les chrétiens sont les plus persécutés au monde
N'AYEZ PAS PEUR!
"Islam. Doctrine de l'abrogation" par Père Zakaria BOUTROS
Marie-Thérèse Urvoy:"Le dialogue islamo-chrétien: du principe à la réalité"
Va en Enfer Notre-Dame de Kabylie !
A propos des conférences de Dominique URVOY et Tariq RAMADAN à l'Institut du Monde Arabe (IMA), le 19/02/09
L'EVANGILE [à] contre CORAN
MARIE est apparue en Egypte le 11/12 - 16/12 et 22/12
Père Zakaria Boutros: La justice de Dieu, Sa miséricorde et le concept de la Rédemption
Réponses du père François Jourdan aux questions de Moh-Christophe Bilek
Le Service des Relations avec l'Islam et les persécutions antichrétiennes
DISPUTATION avec les islamistes, principes de charité
Réponse du père François Jourdan à la recension critique du père Borrmans
Dominique et Marie-Thérèse Urvoy: "Soufisme"
Réflexions autour la présence de représentants de l'Église aux rencontres 2012 de l'UOIF
LETTRE OUVERTE A JESUS CHRIST pour Son Eglise en France
Al Jazeera Network: en Afrique, chaque jour 16.000 musulmans quittent l'islam
Dialogue interreligieux ou dialogue interculturel
Chrétiens et musulmans quel avenir ensemble?
Le séminaire islamo-catholique de Rome et l'Appel des Chrétiens du Monde Musulman
Attaques médiatiques contre le Père Zakaria Boutros
Un événement unique: 1968-1971 la Très Sainte Vierge apparaît en Egypte et est photographiée
Respect au Pape
LA CRÉDULITÉ DE CERTAINS CATHOLIQUES EST SIDERANTE!
Chrétiens d'Orient : les martyrs oubliés
Les contradicteurs islamistes se lâchent...puis se fâchent
Mon Dieu que vous seriez petit si je vous comprenais !
Danielle Pister-Lopez: "Des Hommes et des dieux. Quels hommes? Quels dieux?"
La lettre du père Antoine Moussali
Acharnement médiatique contre l'Eglise. Dénonciation de Mgr Rey. Annonces prophétiques
Le père Christophe Roucou a béni des convertis ex-musulmans
LOURDES, MARIE et les MUSULMANS 1ère partie
Conversion à l'Islam ?
AU ROI DU MAROC PAR RACHID, PASTEUR MAROCAIN
 Imprimer   
Titre de la rubrique Réduire

EXPRESSION/AWAL

Ce site a été conçu dés le départ dans le but de donner la parole aux convertis venus des traditions musulmanes, qui ont forcément un point de vue différent sur la religion qu'ils ont quittée pour adhérer à Jésus Christ et à Sa Bonne Nouvelle (Èvangile signifiant cela). Toutefois les hérétiques qui s'ingénient à concilier la foi islamique et la foi chrétienne nous évitent, et nous sont même hostiles parce que nous déclarons qu'il faut abjurer l'islam pour être chrétien.

Jésus est venu pour NOUS SAUVER, nous libérer. Mais de quoi? Des ténèbres et du péché, pour faire de nous ses frères et des enfants de Dieu. Assurément la doctrine islamique s'est constituée dés le début contre la Rédemption et ne veut pas entendre parler du Dieu d'Amour. Alors disons-le à tous, car c'est là notre foi : le Christ revient dans la gloire pour juger les vivants et les morts, y compris Mahomet.

Celui qui a entendu prêcher l'Evangile et ne confesse pas que Jésus est Seigneur et Fils de Dieu n'est pas son disciple et goûtera à la colère de Dieu: c'est l'Ecriture qui le dit pas le fondateur de ce site. Quant à ceux, prêtres ou simples baptisés, qui renient le Christ devant les hommes, nous savons ce que Jésus en dit: Lc 12, 8-9

Diffuser   Imprimer   
 
RéduireLes articles de la rubrique
 
  
lundi 3 novembre 2008
L'APPEL DES CHRETIENS EN MONDE MUSULMAN
Publié par lalla jerjer le lundi 3 novembre 2008 / 07:44 :: 40381 Vues ::Article Rating:: Expression - Awal, Chronique des évènements du dialogue...
À l'occasion de la rencontre de ROME :
Appel pressant des chrétiens venus des pays musulmans ou y vivant :

 

-         À la délégation représentant les Cent trente huit (138) signataires, Guides Religieux et Personnalités Musulmanes, de la lettre du 13 octobre 2007, adressée à tous les guides des Eglises chrétiennes.

-          Aux experts de l’Eglise Catholique choisis par les autorités du Vatican à cette rencontre du 4 au 6 novembre 2008.
Pour la gloire de Dieu, Paix et Salut sur vous.
 
Nous avons découvert, il y a un an, dans la presse, la lettre appelant au dialogue, dont vous êtes conjointement signataires. Elle était adressée, c’est une première selon beaucoup de commentateurs, à tous les responsables chrétiens, dont le Pape, qui a décidé d’y répondre en initiant cette rencontre.
Nous nous sentons d’autant plus concernés que certains médias lui ont donné pour titre :
« L’Islam n’est pas contre les chrétiens ».

 

Venant de différents pays où la religion musulmane régit tous les aspects de la vie en société, quand ce n’est pas la « charia » qui fait force de loi, nous ne pouvons que nous réjouir d’une telle prise de conscience.

De sorte que nous posons cette question, simple et légitime : le temps n’est-il pas enfin venu de prendre en considération les chrétiens vivant minoritairement en pays musulman ? Car leurs conditions de vie, déjà marquée par l’insupportable état de « dhimmis », et ceci depuis des siècles, se trouvent aggravées avec la montée de l’islamisme militant apparu ces derniers temps dans leurs pays respectifs.
Quant aux néo-chrétiens, ou convertis, ils n’ont tout simplement aucun droit d’exprimer leur nouveau choix religieux, sous peine d’être condamnés comme apostats, à tel point qu’ils sont contraints de s’exiler, quand ils le peuvent.
Le cas le plus célèbre ayant défrayé les chroniques étant celui de Abdul Rahman, de l’Afghanistan, qui n’échappa à la pendaison que par suite des interventions des plus hautes autorités mondiales. D’autres, hélas, n’ont pas eu cette chance, tel Rami Khader Ayyad de Gaza, et ce n'est pas le dernier…
Voilà donc trois sujets urgents, et préalables, à ce dialogue de vérité que nous appelons, nous aussi, de tous nos vœux :
-          la loi islamique ne saurait s’appliquer à des non musulmans.
-          la dhimmitude, qui fait des chrétiens des exclus et des parias, n’est plus acceptable et doit être abolie, car elle porte atteinte à la dignité humaine, tout comme l’esclavage.
-          la liberté de changer de religion doit être partout reconnue comme un droit fondamental, un droit qui vient de Dieu lequel ne force personne à L’adorer.
Le Coran le reconnaît du reste : en religion pas de contrainte (sourate 2, verset 256). Toutefois le Hadith connu contredit cette belle affirmation :
«Mais sans aucun doute je les aurais tués puisque le Prophète a dit : si quelqu’un (un musulman) s’écarte de sa religion, tuez-le. » (Récit d’Ikrima, Bukhari LII 260).
Hélas certains états ont inscrit dans leur constitution (Mauritanie) cette sentence qu’ils appliquent, malgré la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948.
 
Notre appel se veut respectueux mais pressant, et nous l’adressons bien sûr à vous, les honorables délégués des Cent trente huit signataires, qui avez eu cette heureuse initiative, bien que nous n’ignorons pas le problème de légitimité qui se pose en Islam, puisqu’il n’y a pas d’autorité religieuse décisionnaire reconnue par tous.
Nous l’adressons également aux frères chrétiens, désignés en tant que spécialistes par les autorités du Saint Siège. Mais également à tous les autres, et notamment à ceux qui oeuvrent depuis des années dans ce qui est appelé, généralement, le dialogue interreligieux et, précisément pour le dialogue islamo-chrétien. En leur posant fraternellement cette question : comment se fait-il que des personnalités musulmanes en vue souhaitent susciter aujourd’hui un dialogue, alors que cela fait plus de 30 ans qu’on nous dit qu’il existe ?
 
Nous espérons, enfin, qu’il est devenu évident, pour tous, que ce dialogue islamo-chrétien souhaité et nécessaire, doit tenir compte des chrétiens qui vivent dans le monde dit « musulman », ou qui en viennent. Nous écarter, ou nous oublier, relèverait soit d’une ignorance feinte, soit d’une volonté manifeste de ne pas aborder les questions qui fâchent.
L’actualité, hélas, ne cesse de le démontrer : les chrétiens en monde musulman sont en sursis et en péril.
Nous mettons les croyants au Dieu unique face à leur responsabilité : Il leur sera demandé compte, à tous, de leurs actes.
Dieu, dés le commencement de l’humanité, nous donne dans la Bible cette indication forte, qui est un avertissement :« Mais je demanderai compte du sang de chacun de vous. » Gn 9,5
Cela renvoie à cet autre interrogation divine, au lendemain du premier crime :« Yahvé dit à Caïn : « qu’as-tu fait ! Ecoute le sang de ton frère crier vers moi du sol ! » Gn 4,10
Et, dans la Nouvelle Alliance, en écho, l’avertissement est on ne peut plus clair :
« En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » Mt 25,40
Pour nous l’enseignement qui nous est donné par Jésus se passe de commentaire : ce que nous faisons de bien ou de mal à notre frère humain, c’est à Dieu que nous le faisons.
 
Le dialogue de vérité auquel nous appelons, pour qu’il aboutisse à l’amour du prochain, l’idéal à atteindre admis par tous, comme vous le proclamez justement dans votre lettre, doit avoir pour objet la relation de l’homme à son frère quel qu’il soit. Du reste notre prochain n’est-il pas d’abord celui qui nous est géographiquement proche ?
Quant à Dieu, qui nous demande de L’aimer et de L’adorer pour notre bien et notre salut éternel, chaque croyant doit s’efforcer d’établir avec Lui une relation de foi toute personnelle, dans laquelle nul n’a le droit de s’immiscer, puisqu’en vérité personne ne peut sonder son cœur sinon le Créateur de toute chose, à la fois invisible et omniscient, juge et plein de miséricorde.
Venons en donc, par nos actes de paix et de pardon, à Sa louange quotidienne : Gloire à Lui qui nous a aimés le premier pour les siècles des siècles !
 
Les signataires de cet appel, au nombre de 144, catholiques, protestants et orthodoxes, sont pour moitié des convertis néo-chrétiens, et des chrétiens du Proche-Orient, soit 77 ; l’autre moitié se compose de chrétiens européens, conscients des problèmes rencontrés par leurs frères.

 

Les 144 signataires

En leur nom, le pasteur aumônier évangélique Saïd, du Maroc, baptisé en 1989, et Mohammed-Christophe, laïc catholique baptisé en 1970, auteur d’un Algérien pas très catholique.
Commentaires
Par djam moussaoui le samedi 27 juin 2009 03:51
cité plus haut :
(l'islam n'est pas contre les chrétiens).............?!!
c'est vrai que l'islam n'est pas contre les chrétiens............seulement.
il est contre tout...ce qui n'est pas musulman...
comme on reconnait un arbre à ses fruits , citez moi moi juste une parcelle de terrain musulmane où il fait bon... de vivre...bon DIEU !

 
 
Accueil  |  Bibliographie  |  Persécutions  |  FORUM général pour tous  |  Mère QABEL  |  CONTACT
  Confidentialité   Conditions d'utilisation Copyright 2006 Notre Dame de Kabylie