Blog du fondateur

  vendredi 28 avril 2017  
Autres rubriques » Expression/Awal    Connexion   
Expres/Awal Réduire
Père Zakaria Boutros: "ennemi public n° 1 de l'Islam"?
Réponse d'un kabyle chrétien à l'arrogance de certains messages
APPEL des CHRETIENS du monde MUSULMAN
Cédre répond à l'affirmation d'un intervenant du forum "Les Kabyles ne sont pas des chrétiens"
Réponse globale aux nombreux courriels reçus réfutant les bases de la révélation chrétienne
Le Christianisme est-il d'origine divine ou satanique...(3 pages)
Neuvaine par saint Augustin : du 20 au 28 août
"La Bible a-t-elle annoncé la venue de Mohammed?", analyse d'un livre souvent cité sur les sites islamiques
Dialogue islamo-chrétien. Approche réaliste et objective. Approche idéaliste et subjective
Martyrs abandonnés. Le silence des institutions catholiques sur les persécutions des chrétiens
1er PÈLERINAGE À PAVIE auprès des reliques d'AUGUSTIN
Jésus et Muhammad
La SHAHADA et le Cardinal
MORT D'UN TÉMOIN DE L'EGLISE PERSÉCUTÉE
Les convertis issus de l'islam et l'avenir religieux de l'Europe
Dialogue interreligieux. Le Vatican dessine les lignes directrices. Déclarations diverses
N'AYEZ PAS PEUR!
Les chrétiens sont les plus persécutés au monde
"Islam. Doctrine de l'abrogation" par Père Zakaria BOUTROS
Marie-Thérèse Urvoy:"Le dialogue islamo-chrétien: du principe à la réalité"
L'EVANGILE [à] contre CORAN
A propos des conférences de Dominique URVOY et Tariq RAMADAN à l'Institut du Monde Arabe (IMA), le 19/02/09
MARIE est apparue en Egypte le 11/12 - 16/12 et 22/12
Va en Enfer Notre-Dame de Kabylie !
Père Zakaria Boutros: La justice de Dieu, Sa miséricorde et le concept de la Rédemption
Réponses du père François Jourdan aux questions de Moh-Christophe Bilek
Le Service des Relations avec l'Islam et les persécutions antichrétiennes
DISPUTATION avec les islamistes, principes de charité
Réponse du père François Jourdan à la recension critique du père Borrmans
Dominique et Marie-Thérèse Urvoy: "Soufisme"
Al Jazeera Network: en Afrique, chaque jour 16.000 musulmans quittent l'islam
LETTRE OUVERTE A JESUS CHRIST pour Son Eglise en France
Réflexions autour la présence de représentants de l'Église aux rencontres 2012 de l'UOIF
Un événement unique: 1968-1971 la Très Sainte Vierge apparaît en Egypte et est photographiée
Attaques médiatiques contre le Père Zakaria Boutros
Le séminaire islamo-catholique de Rome et l'Appel des Chrétiens du Monde Musulman
Chrétiens et musulmans quel avenir ensemble?
Dialogue interreligieux ou dialogue interculturel
LA CRÉDULITÉ DE CERTAINS CATHOLIQUES EST SIDERANTE!
Chrétiens d'Orient : les martyrs oubliés
Respect au Pape
Les contradicteurs islamistes se lâchent...puis se fâchent
Mon Dieu que vous seriez petit si je vous comprenais !
La lettre du père Antoine Moussali
Acharnement médiatique contre l'Eglise. Dénonciation de Mgr Rey. Annonces prophétiques
Danielle Pister-Lopez: "Des Hommes et des dieux. Quels hommes? Quels dieux?"
LOURDES, MARIE et les MUSULMANS 1ère partie
Conversion à l'Islam ?
Le père Christophe Roucou a béni des convertis ex-musulmans
AU ROI DU MAROC PAR RACHID, PASTEUR MAROCAIN
 Imprimer   
Titre de la rubrique Réduire

EXPRESSION/AWAL

Ce site a été conçu dés le départ dans le but de donner la parole aux convertis venus des traditions musulmanes, qui ont forcément un point de vue différent sur la religion qu'ils ont quittée pour adhérer à Jésus Christ et à Sa Bonne Nouvelle (Èvangile signifiant cela). Toutefois les hérétiques qui s'ingénient à concilier la foi islamique et la foi chrétienne nous évitent, et nous sont même hostiles parce que nous déclarons qu'il faut abjurer l'islam pour être chrétien.

Jésus est venu pour NOUS SAUVER, nous libérer. Mais de quoi? Des ténèbres et du péché, pour faire de nous ses frères et des enfants de Dieu. Assurément la doctrine islamique s'est constituée dés le début contre la Rédemption et ne veut pas entendre parler du Dieu d'Amour. Alors disons-le à tous, car c'est là notre foi : le Christ revient dans la gloire pour juger les vivants et les morts, y compris Mahomet.

Celui qui a entendu prêcher l'Evangile et ne confesse pas que Jésus est Seigneur et Fils de Dieu n'est pas son disciple et goûtera à la colère de Dieu: c'est l'Ecriture qui le dit pas le fondateur de ce site. Quant à ceux, prêtres ou simples baptisés, qui renient le Christ devant les hommes, nous savons ce que Jésus en dit: Lc 12, 8-9

Diffuser   Imprimer   
 
RéduireLes articles de la rubrique
 
  
mardi 6 mai 2008
Attaques médiatiques contre le Père Zakaria Boutros
Publié par Christian Mira le mardi 6 mai 2008 / 09:51 :: 15960 Vues ::Article Rating:: Expression - Awal, Chronique des évènements du dialogue...

Introduction

Cet article reproduit la traduction en français de la 41ème émission du programme "Questions sur la foi" diffusé (satellite) par la chaîne arabe "Life TV" (voir www.fatherzakaria.com). Il s'agit d'une interview du Père Zakaria Boutros concernant les violentes attaques dont il est l'objet de la part de nombreux médias arabes, qui le désignent comme un agitateur sectaire. Le titre de cette émission est "Possibility of criticizing Islam, the quran and Muhammad. And attacking father Zakaria himself". Les questions posées, et les réponses du Père Zakaria, complètent l'information donnée dans l'article de ce site "Père Zakaria Boutros: "ennemi public n° 1 de l'Islam"?

Interview du Père Zakaria

Le journaliste présentateur. Nous avons reçu sur notre chaîne beaucoup de questions parlant de la liberté de religion, du culte, de la liberté de critique, de pensée, et de la possibilité de critiquer l'Islam. Beaucoup de personnes ont parlé du programme "Questions sur la foi" diffusé par la chaîne "Life TV", et ont parlé de vous, Père, en vous accusant d'attaquer l'Islam dans tous les fondements de sa foi; le Coran et les livres de commentaires, de vous attaquer même au prophète de l'Islam, Mahomet.

Le Père Zakaria. Je suis heureux de répondre à ces reproches. Je voudrais demander à ces opposants pourquoi ils considèrent ce programme comme attaquant l'Islam, alors que son nom est "Questions sur la foi". Je leur demande de mentionner les fois où j'aurais attaqué l'Islam, ou son prophète, me dire quand et comment, et dans quelle émission. Tout ce que j'ai dit se trouve dans les livres de l'Islam. Nous les lisons pour les téléspectateurs, rien de plus et rien moins. Ces informations peuvent être cachées aux téléspectateurs, ou ils peuvent avoir peu de temps à lire les documents correspondants.

En fait ces questions sont celles présentes à l'esprit de nombreux téléspectateurs musulmans, et même chrétiens, spécialement les jeunes pleins de promesses d'avenir. Cependant, pour une raison, ou une autre, les musulmans rencontrent des obstacles pour s'exprimer librement. Ainsi nous exprimons la liberté de pensée et de parole, qui existe déjà dans l'esprit de nos amis musulmans. Nous cherchons l'information, et nous sommes motivés par l'amour que nous portons à ceux qui cherchent le savoir, ce qui nous amène à nous mettre à leur place, et parler pour eux. Je pense qu'il y a là vraiment une excellente occasion pour nos contradicteurs, éminents spécialistes de l'Islam, de nous répondre, et de donner aussi aux téléspectateurs leur point de vue en répondant à leurs questions. Je pense qu'au lieu de nous attaquer, ils devraient nous remercier, car nous ouvrons des sujets à discuter leur permettant d'en parler pour convaincre les téléspectateurs. Qu'ils viennent donc ici discuter avec nous de ces questions afin d'aller dans le sens de la vérité. Mais en l'absence de réponse convaincante, nos questions peuvent avoir un effet désastreux, quant aux domaines restés sans réponse.

Le journaliste présentateur. Effectivement j'ai lu des articles avec les mêmes vieilles accusations telles que: vous êtes un sioniste, un agent de la CIA, et autres stupidités. Nous affirmons que nous n'avons aucun lien avec une autorité politique quelconque, et que nous n'en avons jamais eu.

Le Père Zakaria. Je ne sais pas pourquoi nos contradicteurs tentent de grossir les choses, disant que nous sommes des trublions, des agitateurs sectaires. Est-ce que la libre discussion devient de l'agitation? Est-ce que faire des recherches devient un crime? Est-ce que la  pensée libre, l'expression libre et la réflexion sont considérées de nos jours comme inquiétantes? N'appartiennent-elles pas aux droits de l'homme?

Le journaliste présentateur. Dans notre monde arabe, nous ne sommes pas accoutumés à la liberté d'expression.

Le Père Zakaria. Nous sommes maintenant au XXIe siècle, nous bénéficions de la liberté accordée par les lois assurant la liberté d'expression et d'opinion. Je veux dire: ceux qui sont furieux de nos 30 minutes de programme, que disent-ils quand Cheikh Mohammed Metwaly Al-Sharawy attaque le christianisme et le Christ pendant de longues heures? De même pour d'autres comme Dr. Omara, Dr. Zaghlol al-Najjar [1], Cheikh Omer Abdul Kafy, ainsi que l'auteur et producteur du film "J'adore le cinéma". Pourquoi ne parlent-ils pas d'agitateurs sectaires? Tandis qu'ils accusent notre programme éducatif de causer des troubles.

Or ils attaquent le Christ en avilissant sa divinité, disant qu'il était simplement un homme, alors que nous disons qu'Il est l'incarnation de Dieu. Or le fait de dire qu'Il est simplement un homme est une calomnie contre la foi Chrétienne. Quand ils disent que la Bible a été falsifiée, c'est une calomnie contre le Christianisme. Donc quand nous réfutons ces calomnies, nous devenons des criminels? C'est vraiment incroyable! Et la destruction des églises et l'assassinat des chrétiens, ne sont-ils pas de graves troubles sectaires? Et qu'en est-il d'Al-Koush?

Le journaliste présentateur. Que voulez-vous dire ici par destruction d'églises, et assassinat des chrétiens?

Le Père Zakaria. Je parle de ce qui se passe dans les pays arabes, notamment en Égypte,  avec les meurtres, incendies et destructions à  Al-Koush. C'est un petit village de haute Égypte, ils ont frappé leurs habitants, en ont assassiné une grande partie, incendié et détruit leurs maisons [2]. Il y a eu un procès, tous les criminels ont été acquittés et les chrétiens victimes ont été emprisonnés. Pourquoi? Parce que les musulmans ne peuvent pas être accusés par un chrétien.

Pourquoi ils n'ont pas appelé cela des troubles sectaires? Pourquoi appellent-ils troubles sectaires nos discussions, alors qu'elles ne font pas appel à l'épée, et au meurtre;

Le journaliste présentateur. Quel genre de vraie religion permet le meurtre et l'incendie?

Le Père Zakaria. Le verdict est lié à la sourate 9 (At-Tawbah, le repentir) verset 29: "Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humiliés." Donc tuer des chrétiens est une loi islamique, ceci n'est pas punissable.

Le journaliste présentateur. Comment peut-on imaginer Dieu jugeant l'homme qui ne suit pas la loi de l'Islam, et ordonnant de le tuer?

Le Père Zakaria. Dans cette émission, je voudrais faire l'éloge du jugement égyptien, reproduit dans le journal Rose Al-Yousef , n° 3911 du 30/5/2003, où un article disait: Al-Azhar [3] a fait saisir un livre, et pour la première fois le jugement a atténué la saisie. Le tribunal était présidé par le conseiller Farouk Abdul Kader. Le verdict du tribunal s'est opposé à ce qui était mentionné dans le rapport d'Al-Azhar, le considérant contraire à la constitution sur la liberté d'opinion et sa validité pour tout citoyen. Le verdict affirmait que cette loi 47 de la constitution de la République Arabe d'Egypte déclare que: la liberté d'opinion est accordée à chacun quelle que soit son expression écrite, parlée, éditoriale, photographique, ou tout autre moyen d'expression. C'est pourquoi je fais ici l'éloge du jugement du tribunal égyptien.

Le journaliste présentateur. Est-ce que cette liberté existe vraiment?

Le Père Zakaria. Tant qu'il y a un verdict judiciaire, il contraint tous à le respecter. L'article de deux pages de Rose Al-Yousef est excellent. Le soleil de la liberté luit de plus en plus, et nous espérons qu'il va rayonner sur le monde entier. Donc après ce verdict, y a-t-il un risque pour notre dialogue et les questions libres de cette émission "Questions sur la foi" de Life TV? Dans ce programme je ne vois aucune attaque contre une religion, car cette émission est une invitation à penser sur la base de la raison, et à rechercher la vérité. La vérité n'est pas limitée à quelques personnes, mais appartient à tous. C'est le droit de tous de chercher la vérité, et de l'accueillir sans crainte des autorités, et des fanatiques.

Le journaliste présentateur. Chers téléspectateurs, le nombre de téléspectateurs de cette émission augmente jour après jour. Beaucoup de questions de nouveaux téléspectateurs nous parviennent, et en leur nom je voudrais vous poser une question: a-t-on le droit de faire un libre examen des livres saints, et particulièrement du Coran?

Le Père Zakaria. Voici une bonne question. Je me souviens y avoir déjà répondu, mais je vais répondre de nouveau, car je sais qu'un nombre croissant de téléspectateurs regarde cette émission dans les pays arabes et en Europe. Il y a eu un article, dans le journal Al-Ahram du samedi 11 mai 2002, sur l'Assemblée de Recherche islamique, organisée par Al-Azhar sous le titre "Ceci est l'Islam", et tenue entre 16-18 avril 2002. À ce sujet, l'écrivain M. Ahmed Ragab, l'éditeur de Sandouk Al-Donia, communiquait une lettre du conseiller Gamal Al-Din Mahmoud, ex-secretaire général du Haut Conseil des Affaires Islamiques, et Chef Adjoint du Tribunal des Rejets. Cette lettre disait: Cheikh Abdul Moa'z Abdul Jabar, l'un des propagateurs expérimentés de l'Islam, dans une intervention remarquée devant la conférence, propose l'analyse critique libre des textes des livres saints, y compris le Coran.

Donc pour répondre à la question précédente, je dis que Cheikh Abdul Moa'z Abdul Jabar a fait un pas en avant important, en estimant que les textes des livres saints pouvaient être soumis à une analyse critique libre [4]. Mais dans nos émissions nous ne jugeons pas ces livres, ni les condamnons, mais nous en faisons simplement la lecture et posons les questions d'un penseur raisonnable.

Le journaliste présentateur. Donc nous pouvons poser des questions et ceci n'est pas illégal.

Le Père Zakaria. Absolument pas, le Christ a dit (Jean 5; 39): "Scrutez attentivement les Écritures, puisque vous pensez y trouver la vie éternelle. Ce sont elles qui témoignent à mon sujet ". Une religion vous dit de poser des questions et rechercher, mais je suis étonné quand le Coran dit: "Ne posez pas de questions sur des sujets que vous acceptez, ceci peut être pour vous une source de problèmes". L'une dit cherchez, "scrutez les Écritures" et elles témoigneront à mon sujet, l'autre dit ne vous posez pas de questions. Là est le problème.

Le journaliste présentateur. Une autre question qui concerne le prophète de l'Islam Mohammed est il permis d'étudier sa vie, son comportement, n'est-ce pas ainsi l'humilier?

Le Père Zakaria. Dr Aïcha Abdurrahman Bent Al-Shate, professeur des études supérieures du Coran à l'Université Al-Qarawieen au Maroc, dit dans son livre "Les femmes du Prophète" pages 7, 8: "cacher l'information sur la vie personnelle du messager n'est pas acceptable pour l'honnêteté de la recherche, et le noble Coran dit qu'il est profond de parler de cette vie, afin de montrer l'humanité du messager. Aussi je ne peux pas éviter de parler de ce qui n'est pas empêché par Dieu, de parler du prophète et de sa vie, car il n'est pas permis à un chercheur d'ignorer cette information."

Elle précise "dans tout ce que j'ai dit de la vie du messager de Dieu. Je n'ai rien vu d'embarrassant pour me diriger à la lumière de la recherche. Mes références pour ceci ont été le noble Coran, les textes prophétiques, et autres sources islamiques de la vie du Prophète et l'histoire, pour lesquels il n'y a aucun doute en ce qui concerne la foi". Donc les chercheurs n'ont ressenti aucune difficulté à explorer cette vie du prophète. Ce que nous faisons est de poser des questions sur cette vie. Est-ce ceci une offense à l'Islam?

Ainsi elle a mentionné le mariage du Messager avec Aïcha, alors qu'elle n'avait que 6 ans, et il l'a épousée alors qu'elle avait 9 ans, son mariage avec Zainab, la femme de son fils adoptif, et autres. Or Bent Al-Shate n'est pas la seule, car il y a beaucoup de livres sur l'histoire de la vie du Prophète et des livres comme Al-Bokhary [5], tous mentionnant ces choses très clairement. Alors pourquoi nous reproche-t-on de poser ces questions? En passant, je mentionne ici ce qui est demandé aux chrétiens dans la Sainte Bible au sujet des questions: "Soyez toujours prêt à donner une réponse à celui qui vous demande la raison de l'espérance qui est en vous"

Le journaliste présentateur. Une autre question: nous avons entendu une bande enregistrée par l'un des évêques de l'Eglise copte égyptienne [6]. Elle est disponible sur les sites islamiques d'Internet, qui la rediffusent régulièrement dans les programmes de discussion, et dans les réunions islamiques. Cette bande est une attaque dirigée contre vous et votre émission "Questions sur la foi" de Life TV. Elle dit que vous ne devriez pas attaquer le prophète de l'Islam Mohammed. Est-ce un aveu que Mohammed est un prophète? Et que voulez-vous dire à ce sujet?

Le Père Zakaria. Je suis heureux de prendre connaissance de cette attaque, car elle me permet de préciser que l'Eglise copte égyptienne n'a aucun lien, et n'en a jamais eu avec l'émission "Questions sur la foi" de Life TV. L'Eglise copte n'a aucune responsabilité dans ce domaine. Je suis le seul à en assumer la pleine responsabilité. Concernant ce que dit cet évêque, à savoir l'interpréter comme une reconnaissance du prophète de l'Islam en tant que prophète, je pense que ce n'est pas le cas. Pour ce qui est dit des attaques contre Mohammed, je précise que je ne fais que poser des questions. Est-ce un crime?

Le journaliste présentateur. L'un des téléspectateurs dit: je connaissais l'existence de cette émission. La première fois que je l'ai vue je suis devenu furieux au point de vouloir détruire mon téléviseur, j'ai finalement décidé de ne plus la regarder. Un jour je me suis trouvé au début de l'émission, et je l'ai regardée régulièrement par la suite. Maintenant après des mois je vous écris pour vous remercier, parce que je connais la vérité, et maintenant je profite de la vie avec le Christ.

Le Père Zakaria. Remercions en Dieu. Maintenant les gens posent des questions, et réfléchissent pour atteindre la vérité. Je me réjouis pour ce frère qui a accédé à la vérité. En fait le musulman qui écoute le programme est choqué au départ mais, quand il réfléchit, il se dirige vers la vérité. Je ne me soucie pas d'accroître le nombre de chrétiens, et de diminuer le nombre de musulmans, ce n'est pas le but ,et ce n'est pas notre affaire. Notre affaire est l'amour pour l'âme humaine, qui a été créée par Dieu pour connaître la vérité, et pour la destinée éternelle.

 

NOTES (ne figurant pas dans le texte original).

[1] Le Dr. Zaghloul Mohammad Al Najjar a été désigné personnalité islamique 2006 et a donc reçu le prix international du Saint Coran de Dubaï (DIHQA). Dr. Al Najjar, égyptien, est Président du Comité des miracles scientifiques dans le saint coran et membre du Conseil suprême des affaires islamiques en Egypte. "C'est une figure dans le monde arabe et musulman. Il a été choisi comme personnalité islamique de l'année 2006 pour ses conférences riches en informations sur les miracles scientifiques dans le Saint Coran", a dit Ibrahim Mohammed Bu Melha, Président du Comité d'organisation du DIHQA. Voir à ce sujet:

http://www.saphirnews.com/Un-egyptien-elu-personnalite-islamique-2006_a4735.html

Au sujet des miracles scientifiques dans le Coran voir http://www.aceiweb.org/miracles.htm

 L’université Ferhat Abbas de Sétif a accueilli du 10 au 13 mars 2008, le "Congrès International sur le miracle scientifique dans le Coran et la Souna", initié par l’Institution Mondiale du Miracle Scientifique dans le Coran et la Souna, créé en septembre 1982, lors de la 37e Assemblée Générale de la Ligue du Monde Islamique. Les conférences ont concerné "différents domaines scientifiques, dont l’explication se trouverait dans le Coran ou la Souna, ce qui permettra une révision de nos rapports avec le Coran et le sens des versets, ou encore de repenser la démarche scientifique dans la recherche".

http://www.elwatan.com/spip.php?page=article&id_article=89110


[2] Une idée des persécutions subies par les coptes en Egypte est donnée sur:
http://italiancatholic.blogspot.com/search/label/Coptic%20Persecution

 La rubrique "Expression/Awal" de ce site a déjà consacré un article sur ce sujet, "Les Chrétiens du Nil ou les fidèles parmi les fidèles malgré la persécution ".

Voir aussi les attaques d'églises à Alexandrie en avril 2006

http://freedomforegyptians.blogspot.com/2006/04/muslims-and-christians-clash-following.html
http://freedomforegyptians.blogspot.com/2006/04/good-friday-attacks-on-coptic-churches.html

[3] L'Institution Al Azhar comprend: le Conseil Suprême Al-Azhar, l'Académie des Recherches Islamiques, le Centre des étudiants, l'Université Al-Azhar, les Instituts Al-Azhar.

Cette institution représente un pouvoir qui agit pour réglementer, censurer, interdire et contrôler les arts, les livres et la musique. En particulier, récemment elle a interdit la projection d'un film égyptien sur Jésus, supervisé par l'Eglise Copte au plan de la vérité historique. Abdel Mooti Bayumi, professeur à  Al-Azhar, a justifié cette décision en disant que l'institution émet des fatwas (édits religieux), contre toute "représentation des prophètes", ce qui est le cas de Jésus, considéré comme l'avant dernier prophète de l'Islam. (voir à ce sujet  http://www.middle-east-online.com/english/?id=16040 )

[4] L'intellectuel musulman Abdelwahab Meddeb, auteur de "La maladie de l’islam" (Paris, Seuil, 2002, coll. "La couleur des idées") va dans le même sens. Dans ce livre il met en relief la nécessité d'un débat et d'une analyse des textes violents de l'Islam. En outre, dans un entretien avec Chiara Penzo,

http://www.eurotopics.net/fr/presseschau/archiv/aehnliche/archiv_article/ARTICLE7063-Abdelwahab-Meddeb-et-les-regrets-de-Benoit-XVI

il estime même que le pape aurait dû "s'abstenir de regretter" la controverse suscitée par son discours à l’université de Ratisbonne (12/09/2006): "Le monde musulman a raté une très belle occasion de se remettre en question. Dans son discours de Ratisbonne, le pape a touché du doigt les germes de ce que j'appelle dans mes ouvrages 'la maladie de l'islam', qui est aussi la base de l'islamisme. La question de la violence dans l'islam est une réalité. Quand le pape a évoqué le rapport très étroit de cette religion avec la violence, il a dit la vérité, même s'il ne faut pas séparer l'islam de la raison. J'aurais souhaité qu'un imam ouvert et éclairé se saisisse de son discours pour ouvrir le débat, en reconnaissant que Benoît XVI avait en partie raison. Car il n'y a pas une seule et unique doctrine islamique, mais des textes qui méritent un débat et une analyse. Le monde musulman aurait besoin de se confronter à une effervescence intellectuelle."

 

A ce sujet voir aussi "Le dialogue islamo-chrétien après la lettre des 138 leaders musulmans":

 http://www.notredamedekabylie.net/AwalExpression/tabid/63/articleType/ArticleView/articleId/224/Default.aspx

[5] Livre de hadiths (paroles de Mohammed), dit aussi al-Jaami al-Sahih (en arabe: الجامع الصحيح, le recueil authentique, Sahih = authentique) réunis par l'Iman Muhammad ibn Ismail al-Bukhari (810-870), et plus communément appelé Sahih al-Bukhari (en arabe: صحيح البخاري). Il s'agit de l'un des six livres majeurs sunnites (recueil de 2 602 hadiths, 9 082 avec les répétitions).

[6] La crainte de représailles de la part des islamistes explique l'inquiétude d'une partie de l'Eglise copte égyptienne, devant le succès de l'action évangélisatrice du Père Zakaria. A ce sujet voir l'article de ce site:
http://www.notredamedekabylie.net/Autresrubriques/AwalExpression/tabid/63/articleType/ArticleView/articleId/281/Default.aspx

Dans un but d'apaisement de ces tensions, le Père Zakaria ne fait d'ailleurs plus partie de l'Eglise copte égyptienne, et s'est exilé aux USA.  Dans cette interview, pour éviter aux coptes d'Egypte des représailles, le Père Zakaria assume l'entière responsabilité de ses émissions, et nie tout lien avec l'Eglise copte.

Une idée des persécutions subies par les coptes en Egypte est donnée sur:
http://italiancatholic.blogspot.com/search/label/Coptic%20Persecution
 

Commentaires
Par Anne-Marie Chaix le lundi 12 mai 2008 08:40
Cher Ami,

Votre article est vraiment d'une précision et d'un intérêt rare.

Merci beaucoup pour cette profusion de renseignements au-delà du microcosme que nous avons souvent tendance à cultiver chacun dans notre petit coin.
Ainsi j'ignorais complètement que le fameux baptême donné par le Pape à ce journaliste italien, ait eu ce prêtre copte Egyptien, si courageux, pour origine.

Merci beaucoup pour tout ce travail de traduction que vous faites.


Par Christian Mira le lundi 12 mai 2008 10:03
Chère Amie,
C'est très vivement que je vous remercie pour votre commentaire, ainsi que pour les précédents. Ils manifestent un intérêt certain pour le site "Notre-Dame de Kabylie", et une attention bienveillante pour le courage et la foi admirable de nos "jeunes frères dans la foi", qui ont besoin du soutien de leurs "frères aînés".
Je me permets une petite correction à votre message: la mention du baptême de Magdi Allam par le Pape n'est pas faite dans cet article, mais dans l'article "Père Zakaria Boutros: ennemi public n° 1 de l'Islam?", où la traduction de l'article de Raymond Ibrahim ne dit pas que ce baptême a pour origine le Père Zakaria.

 
 
Accueil  |  Bibliographie  |  Persécutions  |  FORUM général pour tous  |  Mère QABEL  |  CONTACT
  Confidentialité   Conditions d'utilisation Copyright 2006 Notre Dame de Kabylie   
In view of this replica watches uk, this table is replica rolex only suitable for daily inconvenience diving buyers, say exaggeration point seems to swiss replica watches be able to bring dinner, in replica watches addition to elegant and low-key red gold material, reduced to 42 mm case is also more suitable for everyday wear.