Blog du fondateur

  vendredi 17 novembre 2017  
Autres rubriques » Expression/Awal    Connexion   
Expres/Awal Réduire
APPEL des CHRETIENS du monde MUSULMAN
Père Zakaria Boutros: "ennemi public n° 1 de l'Islam"?
Réponse d'un kabyle chrétien à l'arrogance de certains messages
Réponse globale aux nombreux courriels reçus réfutant les bases de la révélation chrétienne
Cédre répond à l'affirmation d'un intervenant du forum "Les Kabyles ne sont pas des chrétiens"
Le Christianisme est-il d'origine divine ou satanique...(3 pages)
Dialogue islamo-chrétien. Approche réaliste et objective. Approche idéaliste et subjective
"La Bible a-t-elle annoncé la venue de Mohammed?", analyse d'un livre souvent cité sur les sites islamiques
Neuvaine par saint Augustin : du 20 au 28 août
Martyrs abandonnés. Le silence des institutions catholiques sur les persécutions des chrétiens
1er PÈLERINAGE À PAVIE auprès des reliques d'AUGUSTIN
Jésus et Muhammad
Les convertis issus de l'islam et l'avenir religieux de l'Europe
MORT D'UN TÉMOIN DE L'EGLISE PERSÉCUTÉE
Dialogue interreligieux. Le Vatican dessine les lignes directrices. Déclarations diverses
La SHAHADA et le Cardinal
Va en Enfer Notre-Dame de Kabylie !
N'AYEZ PAS PEUR!
L'EVANGILE [à] contre CORAN
Les chrétiens sont les plus persécutés au monde
A propos des conférences de Dominique URVOY et Tariq RAMADAN à l'Institut du Monde Arabe (IMA), le 19/02/09
Marie-Thérèse Urvoy:"Le dialogue islamo-chrétien: du principe à la réalité"
"Islam. Doctrine de l'abrogation" par Père Zakaria BOUTROS
MARIE est apparue en Egypte le 11/12 - 16/12 et 22/12
DISPUTATION avec les islamistes, principes de charité
Père Zakaria Boutros: La justice de Dieu, Sa miséricorde et le concept de la Rédemption
Le Service des Relations avec l'Islam et les persécutions antichrétiennes
Réponses du père François Jourdan aux questions de Moh-Christophe Bilek
Réflexions autour la présence de représentants de l'Église aux rencontres 2012 de l'UOIF
Réponse du père François Jourdan à la recension critique du père Borrmans
Dominique et Marie-Thérèse Urvoy: "Soufisme"
LETTRE OUVERTE A JESUS CHRIST pour Son Eglise en France
Chrétiens et musulmans quel avenir ensemble?
Dialogue interreligieux ou dialogue interculturel
Le séminaire islamo-catholique de Rome et l'Appel des Chrétiens du Monde Musulman
Respect au Pape
Attaques médiatiques contre le Père Zakaria Boutros
Un événement unique: 1968-1971 la Très Sainte Vierge apparaît en Egypte et est photographiée
Al Jazeera Network: en Afrique, chaque jour 16.000 musulmans quittent l'islam
LA CRÉDULITÉ DE CERTAINS CATHOLIQUES EST SIDERANTE!
Les contradicteurs islamistes se lâchent...puis se fâchent
Mon Dieu que vous seriez petit si je vous comprenais !
Danielle Pister-Lopez: "Des Hommes et des dieux. Quels hommes? Quels dieux?"
Chrétiens d'Orient : les martyrs oubliés
Le père Christophe Roucou a béni des convertis ex-musulmans
La lettre du père Antoine Moussali
Acharnement médiatique contre l'Eglise. Dénonciation de Mgr Rey. Annonces prophétiques
LOURDES, MARIE et les MUSULMANS 1ère partie
Conversion à l'Islam ?
AU ROI DU MAROC PAR RACHID, PASTEUR MAROCAIN
 Imprimer   
Titre de la rubrique Réduire

EXPRESSION/AWAL

Ce site a été conçu dés le départ dans le but de donner la parole aux convertis venus des traditions musulmanes, qui ont forcément un point de vue différent sur la religion qu'ils ont quittée pour adhérer à Jésus Christ et à Sa Bonne Nouvelle (Èvangile signifiant cela). Toutefois les hérétiques qui s'ingénient à concilier la foi islamique et la foi chrétienne nous évitent, et nous sont même hostiles parce que nous déclarons qu'il faut abjurer l'islam pour être chrétien.

Jésus est venu pour NOUS SAUVER, nous libérer. Mais de quoi? Des ténèbres et du péché, pour faire de nous ses frères et des enfants de Dieu. Assurément la doctrine islamique s'est constituée dés le début contre la Rédemption et ne veut pas entendre parler du Dieu d'Amour. Alors disons-le à tous, car c'est là notre foi : le Christ revient dans la gloire pour juger les vivants et les morts, y compris Mahomet.

Celui qui a entendu prêcher l'Evangile et ne confesse pas que Jésus est Seigneur et Fils de Dieu n'est pas son disciple et goûtera à la colère de Dieu: c'est l'Ecriture qui le dit pas le fondateur de ce site. Quant à ceux, prêtres ou simples baptisés, qui renient le Christ devant les hommes, nous savons ce que Jésus en dit: Lc 12, 8-9

Diffuser   Imprimer   
 
RéduireLes articles de la rubrique
 
  
mercredi 25 mai 2016
Orphelin catholique
Publié par Muhend-Christophe Bibb le mercredi 25 mai 2016 / 06:54 :: 3335 Vues ::Article Rating:: Expression - Awal

Un ex-musulman, vieux baptisé de 45 ans, qui ne trouve toujours pas son évêque, est-ce possible ?

Oh ! Ce n’est pas qu’il n’y en ait nulle part à travers les vastes territoires où s’est implanté notre Eglise catholique. Mais faut-il aller le chercher sur un autre continent ou dans un autre pays d’Europe ?

En France même pourquoi aller dans un autre diocèse que celui où j’habite ?

Quel est le problème du reste, pourquoi poser une telle question ?

Eh bien ! A l'origine il y a une exigence essentielle, pour un musulman. Il a besoin, avant de recevoir le baptême, de régler la question redoutable de savoir, de l’Evangile ou du Coran, qui dit vrai ? Lequel vient de Dieu, Jésus Christ ou Mahomet ? Ce n’est pas une affaire superficielle la conversion ;  l’enjeu est la vie ou la mort éternelle.

Et Dieu Lui-même nous prévient, par la bouche du Baptiste d’abord :

Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ? Produisez donc du fruit digne de la repentance… (St Matthieu 3, 7-8)

 Par la bouche du Sauveur, avant de monter au Ciel :

Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu'il ressusciterait des morts le troisième jour, et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. Vous êtes témoins de ces choses. (St Luc 24, 46-48).

Quant au Coran, il y est écrit en sourate 24, versets 56 et 57 : Accomplissez la Salat, acquittez la Zakat  et obéissez au Messager, afin que vous ayez la miséricorde. Ne pense point que ceux qui ne croient pas puissent s’opposer à l’autorité d’Allah sur terre. Le Feu sera leur refuge. Quelle mauvaise destination.

Donc il est bien clair que nous ne pouvons pas suivre à la fois Jésus et Mahomet. Dieu, ayant tout accompli sur la croix en Jésus Christ, comme le dit l’évangile, se serait-il ravisé six siècles après pour faire descendre sur Mahomet un autre message de salut, celui du Coran ?

Hormis les incroyants qui ne sont pas intéressés et ne croient pas au salut de leur âme, je ne vois pas comment les chrétiens peuvent échapper à cette alternative : soit le Coran ne vient pas de Dieu, et donc Mahomet est un imposteur, soit c’est l’Evangile qui est faux et, dans ce cas, l’histoire de Jésus est une imposture.

Un musulman, tant qu’il n’a pas découvert le Jésus de l’Evangile, ne se pose pas de question sur la supériorité de l’islam, dernière religion révélée corrigeant les précédentes, attestée par le sceau des prophètes, Mahomet. D’où la confession de foi musulmane : « il n’y a de divinité qu’Allah, Mohammed est messager d’Allah ».

Il faut bien voir que corriger signifie que, sous le nom d’Aïssa dans le Coran, Jésus n’est pas Sauveur et encore moins Fils de Dieu, qu’il est un simple prophète annonçant le suivant. Les conséquences que l’islam en tire sont définitives : le Jésus des « Nazaréens » actuels, nom sous lequel les chrétiens sont désignés dans le Coran, n’est pas le vrai ; le vrai s’appelle Aïssa et il est musulman comme Marie sa mère ; ses disciples « monothéistes » ont disparu ; l’Eglise n’a pas été fondée par Aïssa – et pour cause ! Le christianisme est déclaré caduc ; l’islam a pour vocation de « récupérer » ses adeptes. Toutes les contorsions des catholiques qui s’acharnent à unir christianisme et islam sont des postures relativistes qui mènent à une confusion généralisés.

Le résultat est que, dans le Coran, non seulement nous avons un autre Jésus, Aïssa, mais un autre évangile, l’INJIL. Or que nous dit l’Ecriture ?

Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème !  (Gal. 1,8)

Voici une image d’un musulman astucieux : les chrétiens aussi bien que les juifs, de même que tous les infidèles, sont comme des olives qui ont pour destination le moulin de l’islam, qui va les broyer pour en faire une huile parfumée à la gloire d’Allah.

L’ex-musulman qui a répudié toute cette construction religieuse, qu’il estime infondée comme le lui révèle l’évangile, qui a pris tous les risques inhérents à la loi islamique sur l’apostasie pour recevoir le baptême et suivre le Christ, ne comprend pas que tel prêtre ou, plus grave, tel évêque lui assène que l’islam est une religion de paix et d’amour, mettant en doute ses propos qui sont pourtant vérifiables en consultant les textes sacrés musulmans.

Le converti que je suis, a souvent l’impression d’être, aux yeux de ces ecclésiastiques mais aussi des simples laïcs, un mythomane voire un menteur, pétri d’islamophobie [SIC].

D’autres m’ont tenu un double langage ; en privé ils concèdent que nous avons raison et critiquent l’islam de manière appropriée mais leurs discours ou leurs écrits ne reflètent pas leur opinion, à cause du religieusement correct ; ce sont des attitudes que j’appelle schizophréniques dictées par la peur du monde et non par le service à rendre à la vérité. Que y a-t-il d’aberrant en effet de dire qu’aux yeux d’un chrétien l’islam n’est pas une voie de salut ?

La charité chrétienne m’interdit de donner des noms de prêtres ou d’évêques qui nous accueillent, ou ne nous accueillent pas, dans la plénitude de notre démarche de conversion, qui passe forcément par le rejet de la foi musulmane. A quoi bon ? Ce sera mal compris et considéré comme de l’aigreur ou de la rancœur.

Ce manque de compréhension de la part de certains chrétiens s’ajoute ainsi au mépris et à la persécution dont nous sommes l’objet de la part de nos ex-coreligionnaires. Selon la parole du Seigneur : Heureux serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.

 Pour autant faut-il se taire sur l’existence de cette dissimulation de la vérité ? Ou, peut-être, un manque de foi qui frise l’apostasie de la foi catholique de toujours ?

En vérité si l’islam était une religion de paix, elle ne poursuivrait pas de sa vindicte ceux qui la quittent et on n’y trouverait pas de condamnation à mort de l’apostat. En particulier et surtout si Jésus, et sa mère, sont honorés par les musulmans, pourquoi punir d’un châtiment cruel ceux qui deviennent ses disciples ?

Bref après une longue tentative « d’accommodement » qui se chiffre en années, avec ces chrétiens peu sûrs de leur foi ou qui lui ôtent toute aspérité, pour ne pas contrarier les musulmans avec lesquels ils dialoguent, j’ai pris la décision de cesser dorénavant toute collaboration avec eux.

Je ne veux plus feindre. Ceci pour en finir avec la double soumission que cela engendre, notamment auprès des clercs, à savoir le respect que je leur dois en tant que représentants du Seigneur et, par suite de leur attitude envers les musulmans, la dhimmitude  qui en résulte.

En conséquence de quoi je me considère comme orphelin d’évêque. Je cherche celui qui, successeur des apôtres, transmet sans honte, ou plutôt avec fierté, le précieux dépôt dont parle Paul à Timothée. Puisque ce n’est pas à Pierre, à Apollos, à André, à Philippe ou à Michel que je me suis converti, mais à Jésus Christ qui me pardonne mes péchés et me sauve du feu éternel.

Comme on le voit cela touche à la dignité du chrétien et à sa liberté d’enfant de Dieu. Mais cela touche aussi, pour l’ex-musulman que je suis, à la cohérence de ma vie, vis-à-vis de Dieu et vis-à-vis des hommes, notamment mes frères de sang musulmans.

L’un de ces frères musulmans m’a dit récemment :

-    J’aime bien ton pape actuel qui accueille les musulmans sans leur proposer de se convertir. Avec lui tu n’aurais pas eu besoin de devenir Christophe, et tu n’aurais pas eu à quitter notre religion. Que pense tu de lui, car je l’apprécie vraiment personnellement ? C’est le meilleur de tous les papes récents.

-    Je suis heureux d’apprendre que tu l’as adopté et que tu as un pape à présent, lui ai-je répondu. Quant à moi je suis un orphelin de pape.

 

Publié dans la revue Reconquête n° 328

NB: Certains seraient portés à croire que je quitterai l'Eglise catholique, comme l'a fait Magdi Allam, bientôt ou dans un avenir proche. Ce serait incohérent de ma part: il n'y a qu'une seule Eglise, fondée sur Pierre, par Notre Seigneur. J'ai dit ailleurs que je m'accrocherai au mât de sa barque en attendant que Jésus se réveillât, pour calmer la tempête qui nous secoue, comme Il le fît jadis. Et bien sûr ma prière pour le Saint-Père, comme pour mon évêque, sont toujours d'actualité. Vincere crucis.

Moh-Christophe Bilek

Commentaires
 
 
Accueil  |  Bibliographie  |  Persécutions  |  FORUM général pour tous  |  Mère QABEL  |  CONTACT
  Confidentialité   Conditions d'utilisation Copyright 2006 Notre Dame de Kabylie   
友情链接:6新葡京网站新葡京官网新葡京娱乐新葡京国际娱乐新葡京官方网站新葡京游戏新葡京集团新葡京网址澳门新葡京网新葡京网新葡京娱乐场新葡京官方网址新葡京注册新葡京国际新葡京开户澳门新葡京注册澳门线上新葡京澳门新葡京导航澳门新葡京手机开户澳门新葡京手机网址新葡京网站新葡京官网新葡京娱乐新葡京免费注册新葡京官方网站新葡京免费开户新葡京集团新葡京网址澳门新葡京网新葡京手机注册新葡京娱乐场新葡京手机开户新葡京会员注册新葡京国际新葡京会员开户